Un rapport de la chambre régionale des comptes critique le fonctionnement de la métropole d’Aix-Marseille

POLITIQUE La chambre régionale des comptes a publié un rapport sévère sur l’efficacité de la toute nouvelle métropole d’Aix-Marseille Provence

20 Minutes avec AFP

— 

La président de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, à  Marseille, le 5 novembre 2019.
La président de la métropole d'Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, à Marseille, le 5 novembre 2019. — GERARD JULIEN / AFP

Le constat de la chambre régionale des comptes est sans appel. Dans un rapport rendu public ce jeudi, la chambre estime que la métropole Aix- Marseille-Provence, née en  2016, « favorise l’agglomération de stratégies locales anciennes » au détriment « de projets pensés à l’échelle métropolitaine ». Issue de la fusion de six intercommunalités, la collectivité, qui regroupe 92 communes, est la plus peuplée de France après le Grand Paris.

« Ces échelons locaux présentent toujours l’apparence de centres de décisions et de pouvoirs, alors qu’ils auraient pu, après une brève période transitoire, n’exercer qu’un rôle essentiellement consultatif », écrit dans son rapport la chambre régionale des comptes. « Les territoires consomment ainsi l’essentiel des crédits d’investissement de la nouvelle institution, au détriment de projets pensés à l’échelle métropolitaine », poursuit-elle.

« Aucune économie d’échelle »

Et la chambre conseille de « redéfinir les contours d’un schéma de coopération métropolitain renouvelé et de réviser à leur juste niveau les moyens alloués aux territoires ».

Par ailleurs « aucune économie d’échelle ne semble pour l’heure se dessiner à l’échelle du territoire, communes comprises », poursuit l’organisme de contrôle. Lors d’un conseil métropolitain jeudi, la présidente LR de la collectivité, Martine Vassal, réélue cet été, a reconnu de la « nécessité impérieuse d’une réforme métropolitaine pour faire bien commun ».