Coronavirus : Jean Castex et le gouvernement ont précisé les modalité d'application du couvre-feu

ATTESTATIONS Le gouvernement assurait ce jeudi après-midi le service après-vente des annonces d’Emmanuel Macron, revivez la conférence de presse avec nous

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Jean Castex et une partie du gouvernement à la sortie du palais de l'Elysée.
Jean Castex et une partie du gouvernement à la sortie du palais de l'Elysée. — Jacques Witt/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles contraintes sanitaires mercredi soir, dont un couvre-feu dans 8 grandes métropoles et en Ile-de-France, de 21h à 6h, dès samedi.
  • Ce jeudi, le gouvernement, autour de Jean Castex, a précisé comment ces nouvelles contraintes seront mises en place.
  • Les ministres de la Santé, Olivier Véran, de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de l’Economie, Bruno Le Maire, et du Travail, Elisabeth Borne étaient présents.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

Du coup, il est aussi temps de clôturer ce live de la rédaction de 20 Minutes. On se retrouve bientôt, à n’en pas douter.

15h35 : Et c’est la fin de cette conférence de presse du gouvernement !

15h34 : « La règle des six personnes s’applique dans les activités où on ne porte pas le masque », dit Elisabeth Borne

Ça ne concerne donc pas le monde du travail, puisqu’on est censé porter le masque tout le temps.

15h32 : La stratégie est-elle toujours celle du « quoi qu’il en coûte » ?

« Cela reste valable, dit Bruno Le Maire. Il est moins coûteux de soutenir les entreprises en difficulté et les salariés en chômage partiel et d’avoir à gérer des milliers de faillites et des centaines de milliers de chômeurs en plus. »

15h26 : Castex demande de la « solidarité »

15h25 : Castex parle d’un léger rajeunissement de la moyenne d’âge des personnes qui rentre en réanimation à cause du Covid

15h23 : Sur l’acceptabilité des mesures

« C’est un sujet majeur, dit Castex. On ne peut pas revivre complètement normalement tant que le virus sera là. (…) La première condition de l’acceptabilité, c’est d’être conscient de la situation (…) La situation s’aggrave, incontestablement, il y a une prise de conscience et tout le monde peut être concerné. »

15h19 : « Les mesures promues ne sont pas arbitraires, elles sont temporaires et efficaces », dit Véran

La question était de savoir s’il n’est pas illusoire de penser qu’en six semaines on aura endigué la deuxième vague. Question déprime quoi.

15h13 : Sur les élections de mars 2021

« Nous agirons avec méthode et transparence », dit Castex. Il parle de la création d’un groupe de travail avec des représentants des partis, présidé par une personnalité incontestable, s’appuyant sur les avis scientifiques. Ainsi, le moment venu il pourrait être décidé quelque chose… Mais le mot de report n’est pas prononcé. En clair, ce n’est pas clair.

15h07 : La fréquentation des transports en commun diminue déjà, dit Castex

Il appelle à mettre en place des horaires décalés au travail pour éviter l’effet de foule dans les transports.

15h06 : Un billet de train ou d’avion après 21h00 vaut dérogation au couvre-feu

Sans doute une dérogation pour les personnes qui accompagnent les voyageurs ou voyageuses.

15h03 : Quels critères pour rentrer dans ou sortir du couvre-feu ?

Oui certains territoires pourraient passer sous couvre-feu si les indicateurs s’aggravent, d’autres pourraient en sortir s’il y a des évolutions positives importantes et durables, dit Véran. Il demande de la patience. 

15h00 : Sur les perquisitions chez Véran ce matin…

« Il ne m’appartient absolument pas de commenter les décisions d’une autorité judiciaire », mais Castex accorde une confiance totale à Olivier Véran et rappelle la présomption d’innocence. Il fait un hommage très très appuyé au ministre de la Santé.

14h59 : La situation actuelle veut-elle dire que le déconfinement a échoué ?

« Alors les stratégies de déconfinement ont échoué partout ! », dit Castex. Le Premier ministre pense que le temps plus froid, qui fait qu’on va plus chez les gens, favorise le retour du virus. "Je ne pense pas que notre stratégie diffère considérable des autres pays étrangers."

 

14h54 : C’est la fin des discours et le début des questions des journalistes

14h52 : Castex veut discuter avec les partis de la date des élections régionales et départementales prévues pour l’instant en mars

14h52 : Castex dit qu’il comprend la « lassitude » des Françaises et des Français

14h49 : « 100 millions d’euros délégués aux ARS pour la gestion des ressources humaines »

Le versement prévu pour les personnels de la santé dans le cadre du « Ségur » sera anticipé. Une indemnité compensatoire pour les congés non pris, aussi.

14h48 : C’est fini pour Véran

14h47 : Impossible de trop déprogrammer les interventions médicales non liées au Covid, dit Véran

Car c’est en mobilisant des blocs, des salles de réveil qu’on peut augmenter temporairement les capacités de réanimation.

14h46 : Véran revient sur l’impossibilité d’avoir 30.000 lits de réanimation

« La formation d’un médecin réanimateur prend onze ans. » « Notre philosophie c’est empêcher les cas graves. »

14h45 : Sur la nouvelle application Tous anti-Covid

« Pas seulement un changement de nom mais un changement de philosophie », dit Véran, mais précisions pour un autre jour.

14h44 : Sur le contact tracing

Les cas contacts sont globalement informés par les patients eux-mêmes, d’après les remontées de terrain, dit Véran.

14h43 : Véran annonce bien plus de tests qui pourront être faits par les médecins de ville ou les pharmaciens

« Ça va prendre un peu de temps (…) ça ne remplacera pas les tests PCR. »

14h42 : 5 millions de tests antigéniques déjà déployés un peu partout, dit Véran

Ce sont des tests plus rapide que les PCR.

14h40 : « Nous sommes en train de gagner la bataille des délais pour les tests »

91 % des tests PCR sont rendus en moins de 48 heures. La situation est « moins tendue », dit Véran.

14h39 : Castex parle de l’adaptation du système de soins

La parole à Olivier Véran, auquel Castex rend un hommage particulier

14h36 : C’est fini pour Bruno Le Maire

14h33 : Le Maire demande à la Fédération bancaire française de reporter les échéances de prêts garantis par l’Etat d’un an pour les entreprises qui en ont vraiment besoin

14h31 : « Toutes les entreprises fermées administrativement bénéficieront d’une exonération totale de cotisations sociales et patronales pour toute la durée du couvre-feu » dans les secteurs précédemment cités

Pour les autres secteurs, c’est dès 50 % du chiffre d’affaires perdu.

14h30 : Le fonds de solidarité accessible dès une perte de 50 % du chiffre d’affaires, plus seulement 70 %

Les aides ne sont plus plafonnées à 60 % du chiffre d’affaires pour les secteurs précédemment citées.

14h28 : Il parle de renforcer des dispositifs déjà en vigueur pour la culture, l’événementiel et l’hôtellerie-restauration

« Tout ce qui doit être fait sera fait pour qu’ils passent ces semaines de couvre-feu avec le moins de conséquences possibles »

14h27 : Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, prend la parole

14h26 : Castex rappelle que le chômage partiel à 100 % est prolongé jusqu’au 31 décembre

14h25 : C’est déjà fini pour Borne, Castex passe maintenant à l’économie

14h23 : « Il est demandé aux entreprises de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent »

Tout particulièrement pour les entreprises dans les zones de couvre-feu. Il faudra aussi étaler les arrivées au travail. Le nouveau protocole doit être appliqué dès la semaine prochaine.

14h23 : Borne estime d’abord que le protocole actuellement en vigueur est efficace dans les lieux de travail

14h22 : La ministre de Travail, Elisabeth Borne, va parler télétravail

14h21 : Des règles en application pour quatre semaines « et nous allons demander au parlement de les prolonger jusqu’à la fin novembre »

14h20 : Castex reprend la parole pour dire que dans les territoires non-touchés par le couvre-feu, la main est aux préfets

Toutes les fêtes privées (mariages, fêtes étudiantes) sont interdites, tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire renforcer (règle des six), règle d’un siège sur deux au stade, au cinéma, etc. Nombre de visiteurs limités à 4 m2 par personnes pour les foires et salons.

14h19 : 135 euros pour une fraude au couvre-feu, comme pendant le confinement

14h18 : Il faudra une attestation de l’employeur pour une sortie à cause du travail

14h17 : 12.000 policiers et gendarmes seront spécialement chargés de faire vérifier les interdictions de circuler, plus ceux qui travaillent normalement la nuit

14h16 : Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, prend la parole

14h15 : Pas de changement pour les autres restrictions déjà annoncées pour les bars, les salles de sport, par exemple

Elles restent en vigueur.

14h14 : L’attestation est disponible sur gouvernement.fr

14h13 : Il sera possible de déplacer entre 21h00 et 6h00…

Pour le travail, si on a un train, pour aller à la pharmacie de garde, pour sortir un animal de compagnie, pour aider un proche en situation de dépendance. Pour tout ça il faudra une attestation.

14h12 : Le couvre-feu commence bien demain soir vendredi à minuit

Pour Paris et l’Ile-de-France, Aix-Marseille, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Lyon, Saint-Etienne, Lille, Rouen.

14h12 : Le couvre-feu a pour but de « réduire le nombre des interactions privées » pendant les prochaines semaines

Castex parle de la règle des six personnes pour les rassemblements privés ou publics.

14h11 : « Il faut agir prioritairement et collectivement » sur les lieux de convivialité

« Là où on ne porte pas les masques. » Il justifie les fermetures de bars.

14h10 : 29 établissements scolaires complètement fermés, annonce Castex

Soit une part infime des écoles, collèges, lycées…

14h08 : Castex bat en brèche l’idée selon laquelle il aurait fallu financer de nouvelles places d’hôpital

Il estime que ce n’était pas possible dans le temps imparti et qu’aucun système hospitalier ne peut faire face à des milliers d’hospitalisations en réanimation en même temps. Il était donc nécessaire de faire des mesures de « freinage » du virus.

14h08 : « Nous mettons tout en œuvre pour soutenir » les personnels de santé

14h06 : Mais depuis une dizaine de jours, il y a une très forte augmentation, « soudaine », des cas

Notamment chez les personnes âgées.

14h06 : Castex note que les mesures prises à la fin de l’été ont permit de marquer une stabilisation ou une baisse de la circulation du virus fin septembre

14h04 : « La deuxième vague de l’épidémie est arrivée »

Jean Castex fait un peu le résumé des épisodes épidémiologiques précédents.

14h03 : Jean Castex rappelle le retour de l’Etat d’urgence sanitaire à partir de vendredi à minuit, pour au moins quatre semaines

14h02 : Jean Castex est presque à l’heure

Ça commence !

13h56 : Vous êtes là ? Nous on est là en tout cas

Rappel, la conférence de presse doit commencer à 14h00.

13h16 : Qui sera là ?

Le Premier ministre, Jean Castex, sera accompagné des ministres de la Santé, Olivier Véran, de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de l’Economie, Bruno Le Maire, et du Travail, Elisabeth Borne.

13h11 : Normalement, le rendez-vous que nous a donné le gouvernement est à 14h

C’est à ce moment-là que la conférence de presse doit, a priori, commencer.

Bonjour à tous et à toutes, bienvenue dans ce nouveau live coronavirus de la rédaction de 20 Minutes. Cette fois, nous allons suivre une nouvelle conférence de presse du gouvernement.