Présidentielle 2022 : « Bâtissons un programme », réagit Hollande après l'« appel des 1.000 » pour une candidature commune à gauche

RASSEMBLEMENT Mille responsables et militants politiques, intellectuels et syndicalistes appellent ce samedi à « une candidature commune » à gauche en vue de la prochaine élection présidentielle

20 Minutes avec AFP

— 

Présidentielle 2022 : « Bâtissons un programme », réagit Hollande après « l’appel des 1.000 » pour une candidature commune à gauche (Illustration)
Présidentielle 2022 : « Bâtissons un programme », réagit Hollande après « l’appel des 1.000 » pour une candidature commune à gauche (Illustration) — Francois Mori/AP/SIPA

L' «appel des 1.000» a été lancé ce samedi. Soit 1.000 responsables et militants politiques, intellectuels et syndicalistes appellent à « une candidature commune » à gauche pour une « alternative écologiste, sociale et démocratique » en vue de la prochaine  élection présidentielle.

La réponse de François Hollande n’a pas tardé. L’ancien président de la République a appelé samedi après-midi à « bâtir un programme commun » de propositions à gauche pour 2022, faute de quoi « l’appel des 1.000 » à une candidature unique ne restera, selon lui, qu’un « vœu pieux ».

« Nous verrons s’il peut y avoir un seul candidat »

« Ça part sans doute d’une bonne intention. Mais enfin ça n’a pas de portée concrète. Ça voudrait dire que, de Jean-Luc Mélenchon au Parti socialiste en passant par les écologistes, il y aurait le même programme ? Alors bâtissons le programme ! Et puis nous verrons si sur la base de ce programme il peut y avoir un seul candidat », a déclaré l’ancien président socialiste à un correspondant de l’AFP, en marge d’une conférence qu’il a donnée aux Rendez-vous de l’histoire de Blois (Loir-et-Cher).

« Appeler à une candidature unique alors même que ce travail n’a pas été fait me paraît être un vœu pieux. Commençons à nous mettre au travail sur ce que pourrait être le commun des propositions de cette gauche. Et puis, ensuite, si tout le monde est d’accord sur cette vision-là, cette programmation-là des propositions essentielles, alors il sera possible d’avoir un candidat unique », a-t-il ajouté.

« On sait très bien que Jean-Luc Mélenchon sera candidat, que les écologistes veulent être candidats. La seule chose dont on n’est pas sûr, c’est si les socialistes veulent avoir un candidat », a conclu l’ex-premier secrétaire du Parti socialiste.