Gironde : Le député Benoit Simian quitte LREM

POLITIQUE Le député de la cinquième circonscription de la Gironde, quitte en Marche au lendemain de son vote contre la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes

M.B.
— 
Le député LREM de la cinquième circonscription de la Gironde, Benoit Simian.
Le député LREM de la cinquième circonscription de la Gironde, Benoit Simian. — Mickaël Bosredon/20 Minutes

Il va rejoindre d’autres députés de la région, comme Jean Lassalle ou Olivier Falorni… Le député du Médoc Benoit Simian a annoncé mercredi quitter le groupe LREM pour rejoindre Libertés et Territoires, mouvement qui rassemble des députés du centre. L’annonce tombe au lendemain de son vote contre la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles.

Le vote de cette mesure destinée à soutenir la filière betterave mais combattue par les écologistes a contribué à son « cheminement » vers un départ du groupe, affirme l’élu qui plaide pour plus de « proximité » locale et une « écologie de terrain ».

« Position constructive »

Benoit Simian rappelle qu’il y a un an, il avait adhéré au Mouvement Radical. « Ma position au sein du groupe et vis-à-vis de La République en marche sera avant tout constructive » écrit encore le député, qui figurait sous la bannière du PS il y a quelques années, avant de rejoindre LREM.

Le groupe majoritaire présidé par Christophe Castaner compte désormais 270 élus à l’Assemblée, contre 314 en début de mandat.