Sénat : François Patriat réélu à la tête d’un groupe LREM qui change de nom

VOTE L’ancien socialiste était en compétition interne avec le sénateur de Paris Julien Bargeton

20 Minutes avec AFP

— 

François Patriat pose à côté d'une charolaise au Salon de l'Agriculture 2020.
François Patriat pose à côté d'une charolaise au Salon de l'Agriculture 2020. — Ludovic Marin / POOL / AFP

Le sénateur de Côte-d’Or François Patriat, proche d’Emmanuel Macron, a été réélu ce jeudi président du groupe LREM, qui devient le Rassemblement des Démocrates, Progressistes et Indépendants (RDPI), apprend-on ce jeudi dans un communiqué.

Ce changement de dénomination a été décidé « à l’unanimité » et a pour but de « marquer l’élargissement et le rassemblement de la majorité présidentielle au Sénat ». Le groupe ainsi renommé revendique « 24 sénateurs », soit un de plus qu’avant les élections sénatoriales de dimanche (10 sièges du groupe sur 23 étaient renouvelables). Les deux ministres Sébastien Lecornu et Jean-Baptiste Lemoyne élus dimanche figurent sur la photo postée par le groupe à l’issue de sa réunion, mais ils ne siégeront pas au Sénat tant qu’ils sont membres du gouvernement.

Campagne laborieuse

A 77 ans, François Patriat, qui a réussi à conserver son siège dimanche en Côte-d’Or au prix d’une campagne laborieuse, a été réélu président du groupe. L’ancien socialiste était en compétition interne avec le sénateur de Paris et porte-parole du groupe LREM, Julien Bargeton.

Changement de nom aussi à gauche : le groupe PS (Socialiste et Républicain) devient le groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain. « Cette évolution acte l’omniprésence de cette préoccupation dans les travaux et réflexions du groupe », précise le groupe dans un communiqué, deux jours après la création d’un huitième groupe au Sénat, le groupe Ecologiste, Solidarité et Territoires.

Une seule femme à la tête d’un groupe

Le sénateur de l’Allier Claude Malhure a également été reconduit à la tête de son groupe Les Indépendants. Ce groupe, composante de la majorité sénatoriale de droite avec LR et le groupe centriste, comptait jeudi 12 sénateurs, dont deux nouveaux élus Vanina Paoli-Gagin (Aube) et Pierre-Jean Verzelen (Aisne).

Mercredi soir, Jean-Claude Requier a été réélu président du groupe RDSE à majorité radicale, qui compte 15 sénateurs dont trois nouveaux élus, Bernard Fialaire (Rhône), Christian Bilhac (Hérault) et André Guiol (Var). Avec 14 sièges renouvelables sur 24 et la perte de deux élus écologistes qui ont rejoint le nouveau groupe vert, ce groupe historique a senti le vent du boulet. Il faut 10 élus pour constituer un groupe au Sénat.

Tous les groupes ont désormais leur président : Bruno Retailleau (LR), Hervé Marseille (centriste), Patrick Kanner (PS) et Eliane Assassi (CRCE à majorité communiste) ont été reconduits mardi ou mercredi. Guillaume Gontard a été nommé mardi président du groupe écologiste. Eliane Assassi reste la seule femme présidente d’un groupe politique au Sénat.