Avant son discours sur les séparatismes, Macron va recevoir les représentants des cultes

AMEN Catholiques, musulmans, juifs, protestants et orthodoxes sont notamment attendus

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron lève les mains.
Emmanuel Macron lève les mains. — Lewis Joly/AP/SIPA

Les représentants des cultes seront reçus mercredi par Emmanuel Macron, deux jours avant son discours portant sur sa stratégie contre les « séparatismes », a-t-on appris mardi de sources concordantes. Les responsables du Conseil français du culte musulman, de la Conférence des évêques de France (catholiques), de la Fédération protestante de France, le grand rabbin de France Haim Korsia, le métropolite orthodoxe Emmanuel Adamakis, notamment, sont attendus mercredi en fin d’après-midi à l’Elysée.

Vendredi, Emmanuel Macron doit présenter sa stratégie de lutte contre les « séparatismes », notamment l’islamisme radical, avant la présentation d’un projet de loi à l’automne sur ce dossier qui fait partie des priorités de la fin du quinquennat. Le 4 septembre au Panthéon, le chef de l’Etat avait annoncé vouloir lutter contre toute « aventure séparatiste », remettant ainsi en chantier un dossier lancé en février avant d’être interrompu par la crise sanitaire.

Un projet de loi avant la fin de l'année

Il avait alors annoncé, dans un quartier populaire de Mulhouse, un plan contre le « séparatisme islamiste » comprenant la fin des imams étrangers détachés et un contrôle du financement des mosquées. Plusieurs mesures du futur projet de loi, qui devrait être présenté en Conseil des ministres avant la fin de l’année, ont déjà été dévoilées, comme le contrôle plus strict d’associations qui donnent des cours de langue ou de soutien scolaire, ou la création pour les associations d’un contrat d’engagement sur la laïcité.

La future loi concernera aussi le « suprémacisme blanc » et les « dérives sectaires », a souligné la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’il proposerait de pénaliser les certificats de virginité que délivrent des médecins.