Sénatoriales 2020 dans les Bouches-du-Rhône : Jean-Noël Guérini (ex PS) conserve son siège, Marie-Arlette Carlotti (PS) et Valérie Boyer (LR) élues

POLITIQUE A quelques mois de son procès, le sénateur marseillais Jean-Noël Guérini est parvenu à conserver son siège

Mathilde Ceilles
— 
Jean-Noël Guérini en 2015
Jean-Noël Guérini en 2015 — BORIS HORVAT / AFP

Pour la troisième fois consécutive, le sénateur marseillais Jean-Noël Guérini est parvenu à conserver son siège au Sénat, ce dimanche à l’issue des élections sénatoriales.

L’ancien homme fort du Parti socialiste local, qui se présentait sous la bannière de son mouvement, la Force du 13, s’astreint depuis plusieurs années à une cure de silence médiatique, alors que se profile en 2021 son procès devant le tribunal correctionnel de Marseille pour prise illégale d’intérêts. Un silence qui ne l’a pas empêché de mener une campagne électorale active et visiblement efficace. Il est toutefois le seul membre de sa liste à être élu.

Dans les Bouches-du-Rhône, la députée LR Valérie Boyer fait son entrée au Sénat, aux côtés du maire de Rognac Stéphane Le Rudulier, du secrétaire du PCF dans le département Jérémy Bacchi et de l’ancienne ministre socialiste Marie-Arlette Carlotti. A noter également l’élection du secrétaire régional EELV Guy Benarroche, et la réélection de Stéphane Ravier, unique sénateur RN.