Sénatoriales 2020 en Gironde : Deux heures d’attente sans distanciation pour les grands électeurs venus voter à Bordeaux

ELECTIONS La préfecture de la Gironde à Bordeaux était le seul bureau de vote ouvert ce dimanche pour les 3.507 grands électeurs du département

M.B.

— 

Illustration élections
Illustration élections — G. Varela / 20 Minutes

La plupart d’entre eux avaient décidé de venir voter ce dimanche matin. Comme on le leur avait recommandé pour éviter les heures d’affluence.

Conséquence : un certain nombre des 3.507 grands électeurs de la Gironde, qui votent ce dimanche pour les sénatoriales, ont dû patienter tous ensemble dans la matinée, devant la préfecture de la Gironde située dans le quartier Mériadeck à Bordeaux, seul bureau de vote ouvert pour tout le département.

Si les électeurs bordelais ont pu rebrousser chemin pour revenir voter un peu plus tard, ceux qui arrivaient de l’autre bout du territoire ont dû pendre leur mal patience. Il y aurait eu jusqu’à deux heures d’attente devant la préfecture. Et si les grands électeurs portaient bien le masque, en revanche la distanciation sociale n’a pu être respectée. Certains évoquent un véritable « scandale »…

« Inconcevable de n’avoir pas ouvert des bureaux de vote dans les sous-préfectures »

L’ancienne ministre Michèle Delaunay a estimé qu’il est « inconcevable de n’avoir pas ouvert au moins une demi-journée des bureaux de vote dans les sous-préfectures. »

L’adjointe au maire de Bordeaux chargée de la sécurité sanitaire, Sylvie Justome, a dénoncé de son côté « l’impossibilité » de respecter les gestes barrières dans cette situation. « Incurie ? Incompétence ? Mépris républicain ? Erreur sanitaire ?, interroge-t-elle sur les réseaux sociaux. Toujours est-il que les grands électeurs, dont la moyenne d’âge en fait des personnes à risque pour le Covid-19, se retrouvent quasiment nassés pour aller voter aujourd’hui pour les sénatoriales à la préfecture de Gironde. »

La situation a duré une bonne partie de la matinée, et il n’y avait finalement plus d’attente pour aller voter en début d’après-midi.