Claude Chirac n’exclut pas un engagement politique en Corrèze

HERITIERE « Je serais très heureuse de m’engager pour la Corrèze, sous quelle forme honnêtement, je ne le sais pas encore », a confié la fille de Jacques Chirac

20 Minutes avec AFP

— 

Claude Chirac (Archives)
Claude Chirac (Archives) — J.E.E/SIPA

Un an après le décès de son père, Claude Chirac s’est confié dans une interview à BFMTV. La fille de l’ancien président de la République Jacques Chirac a alors émis l’hypothèse d’un engagement politique en Corrèze, le fief de sa famille, et a jugé au passage inconcevable l’absence d’un candidat « de la droite républicaine » à l’élection présidentielle de 2022.

« Je serais très heureuse de m’engager pour la Corrèze, sous quelle forme honnêtement, je ne le sais pas encore », a déclaré la présidente de la Fondation Chirac, âgée de 57 ans. Interrogée sur l’hypothèse d’une candidature à l’occasion des prochaines élections départementales, Claude Chirac a déclaré y « réfléchir » : « Je ne peux pas dire ni oui, ni non, j’y réfléchis ».

Jacques Chirac a été pendant plusieurs décennies le visage politique de ce département rural, situé aux marges du Massif Central. Entre autres mandats, il a été président du conseil général de 1970 à 1979 et a exercé le mandat de député de l’ex-troisième circonscription de Corrèze pendant 16 années, au fil de quatre décennies.

La mère de Claude Chirac, Bernadette, n’est pas en reste puisqu’elle a occupé un poste de conseillère générale du département pendant 36 ans.