Au lendemain de son accouchement, Rachida Dati «suit l'actualité du ministère»

PEOPOLITIQUE La ministre de la Justice sortira de la clinique «dès que les médecins le lui permettront»...

C. F.

— 

La ministre de la Justice, Rachida Dati, a donné naissance vendredi à une fille, prénommée Zohra, dans une clinique de la région parisienne.
La ministre de la Justice, Rachida Dati, a donné naissance vendredi à une fille, prénommée Zohra, dans une clinique de la région parisienne. — Gérard Cerles AFP/Archives

Au lendemain de son accouchement, Rachida Dati est toujours «aware». La ministre «suit l'actualité du ministère» de la Justice depuis la clinique, assure ce samedi le porte-parole de la Garde des Sceaux.

La ministre, qui avait annoncé avant d'accoucher son intention de prendre seulement «une petite semaine de congé maternité», sortira de la clinique «dès que les médecins le lui permettront».

«Pas de vacance du pouvoir»

«Elle n'a pas changé d'avis et souhaite être absente peu de temps. Clinique ou pas, elle suit l'actualité du ministère. Il n'y a pas de vacance du pouvoir au ministère» de la Justice, a ajouté Guillaume.

Rachida Dati a donné naissance vendredi à une petite fille prénommée Zohra, dans une clinique parisienne.

Chez Total ?

Selon un scénario avancé par des éditorialistes, son accouchement et le congé qui devrait suivre pourraient être l'occasion d'un changement de portefeuille au sein du gouvernement à la faveur du remaniement technique prévu fin janvier.

Selon «Le Figaro», la ministre, «lassée des critiques», n'exclut pas un jour de rejoindre le monde de l'entreprise. Elle aurait reçu une proposition du groupe Total, écrit le quotidien dans son édition du week-end.