Présidentielle 2022 : Christian Estrosi veut voir la droite derrière Emmanuel Macron

ALLIANCE Selon le maire de Nice, LREM et LR peuvent s’allier si le président reprend les engagements de la droite sur la « sécurité »

20 Minutes avec AFP

— 

Le maire Christian Estrosi sur le départ de la 2e étape du Tour de France, à Nice le 30 août 2020.
Le maire Christian Estrosi sur le départ de la 2e étape du Tour de France, à Nice le 30 août 2020. — jeep.vidon/SIPA

C’est une déclaration qui ne va pas forcément plaire dans son camp et certains ne manqueront pas de crier à la trahison. Christian Estrosi a appelé lundi la droite à passer « un accord avec Emmanuel Macron » en vue de l’élection présidentielle de 2022. Le maire de Nice souhaite toutefois que cet accord se fasse sous conditions.

Faire de Macron « notre candidat commun »

« Pour ne pas gâcher tous les talents de la droite, passons un accord avec Emmanuel Macron pour qu’il soit notre candidat commun à la présidentielle et que ceux-ci puissent participer au redressement de notre pays », a-t-il expliqué dans un entretien au Figaro. Pour le maire Les Républicains de Nice et président de l’agglomération Nice-Côte d’Azur, « cela doit se faire sur la base d’un projet commun ». Pour lui, l’entente est possible entre LREM et LR si Emmanuel Macron reprend les engagements de la droite sur la « sécurité », l’appelant à « agir avec force pour établir l’autorité et l’ordre », et sur la « santé ».

« Pour moi, cette solution est le seul moyen de ne pas renoncer à nos valeurs et à nos idées », estime Christian Estrosi, précisant qu’aucun candidat « ne s’impose naturellement » à droite. Tout le monde ne va pas l’entendre de cette oreille. Cette prise de position d’un des ténors de la droite intervient en effet alors que plusieurs cadres des Républicains prennent leurs marques en vue de 2022 : Bruno Retailleau, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou encore François Baroin, qui doit clarifier ses intentions à l’automne.