Coronavirus : Dix-neuf nouveaux départements en zone rouge, où le virus circule activement

EPIDEMIE Avec Paris et les Bouches-du-Rhône, déjà sous cette classification, 21 départements au total sont désormais en zone rouge, zones dans lesquelles il existe une circulation active du virus

20 Minutes avec AFP

— 

Le Premier ministre Jean Castex, le 31 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex, le 31 juillet 2020 — ALLILI MOURAD/SIPA

L’épidémie gagne du terrain. Face à la progression du Covid-19, le gouvernement a placé 19 nouveaux départements en zone rouge. Le Premier ministre Jean Castex dit vouloir « tout faire » pour éviter un « reconfinement généralisé ».

Avec Paris et les Bouches-du-Rhône, déjà sous cette classification, 21 départements au total sont désormais en zone rouge. Il s’agit de zones dans lesquelles il existe une circulation active du virus. Le gouvernement constate une « recrudescence incontestable de l’épidémie » qui « progresse sur tout le territoire », avec « 39 cas positifs pour 100.000, quatre fois plus qu’il y a un mois », a dit Jean Castex lors d’une conférence de presse.

« Le nombre d’hospitalisations commence doucement mais sûrement à remonter »

« L’épidémie regagne du terrain, et c’est maintenant qu’il faut intervenir », a-t-il insisté. « Le taux de reproduction du virus se situe au-dessus de 1, ce qui signifie que le virus gagne du terrain. Nous étions redescendus à 0,7 en mai. Nous sommes remontés à 1,4 », et « la positivité augmente pour toutes les tranches d’âge », a-t-il précisé.

« Le nombre d’hospitalisations commence doucement mais sûrement à remonter. Plus de 800 patients Covid sont admis à l’hôpital par semaine en ce moment, contre 500 il y a six semaines. »

Face à cette situation, « notre objectif est de tout faire pour éviter un reconfinement surtout généralisé », comme au printemps, a affirmé le chef du gouvernement, pour qui ce but est « à notre portée collective ».

Le masque bientôt obligatoire à Paris et en petite couronne ?

Affirmant que chaque jour 700 verbalisations sont dressées dans l’ensemble du pays pour non-respect de l’obligation de port du masque, il a estimé « urgent d’agir en matière du port du masque » à Paris.

« J’ai demandé au préfet de police d’engager une concertation avec la maire de Paris et avec les élus des départements de la petite couronne où il me semble urgent d’agir en matière du port du masque », a-t-il dit. Le port du masque sera également obligatoire « pour tout le monde » à la rentrée dans l’enseignement supérieur, a-t-il affirmé.

« La règle est simple : le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes », a expliqué le chef du gouvernement. Face au virus, la « première arme » reste la prévention, a-t-il insisté. « Évitons que papi et mamie aillent chercher les enfants à l’école », a-t-il souligné. Castex a également encouragé les Français à « éviter autant que possible les fêtes familiales » et à « respecter les gestes barrières même lorsqu’on est en famille chez nous ».