La fusion des régions et des départements: «pour bientôt» selon l'UMP, pas si vite, répond Balladur

POLITIQUE Frédéric Lefebvre est allé un peu vite...

E.J., avec AFP

— 

Edouard Balladur présidera la commission de réflexion sur les institutions que doit annoncer dans l'après-midi François Fillon, a indiqué mardi l'ancien ministre UMP Henri Cuq, à l'issue de la réunion des députés UMP à laquelle participait le Premier ministre.
Edouard Balladur présidera la commission de réflexion sur les institutions que doit annoncer dans l'après-midi François Fillon, a indiqué mardi l'ancien ministre UMP Henri Cuq, à l'issue de la réunion des députés UMP à laquelle participait le Premier ministre. — Patrick Kovarik AFP/Archives

Juste une mise au point. L'ex-Premier ministre Edouard Balladur, chargé d'une mission sur la simplification de l'organisation territoriale française, a mis en garde ce lundi contre des «polémiques inutiles» après l'annonce par Frédéric Lefebvre (UMP) d'une fusion prochaine des départements et régions. «C'est pour bientôt», avait dit le député des Hauts-de-Seine dans un débat UMP-PS-Modem sur Europe 1. «Avant même que la commission Balladur ne rende ses conclusions, la fusion départements-régions est annoncée, alors à quoi sert-elle?», lui a répliqué le porte-parole du  PS, Benoît Hamon.

C'est pour éviter que cette question se pose qu'Edouard Balladur a souligné que le comité «est composé de personnalités représentant les diverses tendances de l'opinion et travaille de façon totalement indépendante de toutes incitations ou conseils d'où qu'ils viennent». Parmi les membres figurent notamment l'ancien maire de Lille et toujours sénateur du Nord Pierre Mauroy.

«Toute interprétation de ses travaux, toute annonce des conclusions auxquelles le Comité serait parvenu ne correspond à aucune réalité et ne sert qu'à alimenter des procès d'intention et des polémiques inutiles», a résumé Edouard Balladur.