Jean Castex appelle à la « confiance » et à la « cohésion » devant le bureau exécutif de LREM

MAJORITE Le Premier ministre participait pour la première fois au bureau exécutif de La République en marche

20 Minutes avec AFP

— 

Stanislas Guerini et Jean Castex.
Stanislas Guerini et Jean Castex. — Jacques Witt/SIPA

« Si je donne, j’espère recevoir. La confiance d’abord. L’unité et la cohésion ensuite ». Voilà les propos tenus par Jean Castex devant les cadres du parti de la majorité, selon l’un des participants, pour sa première participation au bureau exécutif de La République en marche.

Le Premier ministre, qui a démissionné des Républicains le jour de sa prise de fonction à Matignon le 3 juillet, avait indiqué vouloir « (s)'inscrire sans ambiguïté dans le mouvement majoritaire qui soutient l’action du Président », sans pour autant préciser s’il comptait adhérer formellement à LREM.

« Un signal fort pour notre mouvement »

« Sa présence au premier bureau exécutif que LREM depuis sa nomination est un signal fort pour notre mouvement », s’est félicité dans un communiqué le délégué général du parti Stanislas Guerini, qui avait également accueilli à plusieurs reprises par le passé Edouard Philippe. « Dans le moment particulier que nous vivons, il pourra compter sur la détermination et l’exigence de La République En Marche et de ses adhérents », a-t-il assuré.

Lundi soir, Jean Castex a plaidé pour « adopter des méthodes renouvelées » en pointant « la crise de confiance » entre politiques et « concitoyens », selon plusieurs participants. « On ne peut pas réformer un pays sans tenir compte des corps intermédiaires. Nous sommes à l’écoute, nous devons l’être », a-t-il insisté.

Dans cette perspective, il est notamment revenu sur la réforme des retraites, « le sujet le moins consensuel sur la méthode et le fond », renouvelant sa promesse de séparer la création du système universel par points des aspects d’équilibre financier. « J’ai dit aux partenaires sociaux que cette réforme se ferait dans le mandat », a-t-il insisté.