Métropole de Lyon : Un « RSA jeunes » et l’encadrement des loyers parmi les priorités du président écolo Bruno Bernard

PROGRAMME Désormais à la tête de la métropole de Lyon, Bruno Bernard (EELV) a annoncé jeudi ses dossiers prioritaires pour cet été

Jérémy Laugier

— 

Bruno Bernard, ici le 2 juillet pour son élection en tant que président de la métropole de Lyon.
Bruno Bernard, ici le 2 juillet pour son élection en tant que président de la métropole de Lyon. — Bony/SIPA
  • La mairie et la métropole de Lyon ont viré au vert le 28 juin dernier.
  • Après une première réunion de travail du nouvel exécutif de la métropole de Lyon, son président Bruno Bernard a évoqué devant la presse des premiers chantiers qu’il compte lancer dès cet été.
  • Parmi eux, on trouve l’expérimentation d’un « RSA jeunes » et l’encadrement des loyers, qui ont flambé ces dernières années à Lyon.

Nouveau président de la métropole de Lyon depuis une semaine, Bruno Bernard a dévoilé jeudi ses « chantiers prioritaires » pour l’été. Dotée d’un imposant budget de 3,5 milliards d’euros, cette métropole conquise par les écologistes, tout comme la mairie de Lyon, va notamment se pencher sur deux dossiers symboliques, l’expérimentation d’un « RSA jeunes » et l’encadrement des loyers.

Rappelant qu’un jeune sur cinq en France vit sous le seuil de pauvreté et que la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver la situation de nombreux jeunes précaires, Bruno Bernard indique ainsi qu’il va « solliciter l’autorisation de l’Etat » pour expérimenter un « RSA jeunes ». Le nouvel exécutif pourrait consacrer 10 millions d’euros à ce chantier évoqué durant la campagne, afin de lancer un groupe de travail sur le sujet.

« La chasse aux marchands de sommeil »

De même, un encadrement des loyers fait partie des chantiers estivaux de la métropole de Lyon. Un dossier sera déposé dans les prochaines semaines auprès des services de l’Etat pour lancer la procédure « dès 2021 » dans les « zones en tension ». Bruno Bernard annonce vouloir faire « la chasse aux marchands de sommeil » grâce à « une politique volontariste ». L’objectif est de « permettre à chaque habitant de pouvoir accéder à un logement digne, abordable et de qualité ».

Dans ce sens, l’élu EELV tient à lancer « une brigade logement », qui sera chargée de contrôler et de faire respecter les nouvelles règles d’encadrement des loyers, ainsi que celles s’appliquant aux locations de logements meublés de type Airbnb. Bruno veut « impulser des premières actions fortes pour transformer Lyon en métropole écologique et solidaire. »