Gouvernement Castex : Gérald Darmanin affirme avoir « le droit à la présomption d’innocence »

POLEMIQUE Alors que Gérald Darmanin est visé par une enquête pour viol, le nouveau ministre de l’Intérieur s’est défendu sur RTL

N.S. avec AFP

— 

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en visite le 7 juillet à Port-Sainte-Marie pour rendre hommage au gendarme Mélanie Lemée.
Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en visite le 7 juillet à Port-Sainte-Marie pour rendre hommage au gendarme Mélanie Lemée. — AFP

Gérald Darmanin connaît des débuts agités place Beauvau. Depuis sa nomination lundi, le nouveau ministre de l’Intérieur se trouve au cœur de plusieurs polémiques. La principale concerne l’enquête pour viol qui le vise. Il s’est une nouvelle fois défendu, jeudi au micro de RTL.

« Je ne commente pas les affaires de justice en général et pas la mienne depuis trois ans en particulier, a lancé Gérald Darmanin. Je constate simplement qu’il y a eu trois décisions de justice, deux enquêtes préliminaires ont été classées sans suite et un non-lieu rendu par deux juges d’instruction. » Avant de compléter : « Il me semble qu’au bout de trois décisions de justice, on peut penser que j’ai le droit à la présomption d’innocence ».

Le futur ancien maire de Tourcoing assure avoir demandé à son administration à ne pas avoir de remontées d’informations sur les affaires le concernant.