Grenoble : « Le progrès, c’est de pouvoir regarder du porno en HD dans votre ascenseur ? »… Eric Piolle s’insurge contre la 5G

TECHNOLOGIE Le maire écologiste de Grenoble bloque des travaux sur les antennes dans sa commune

Jérémy Laugier

— 

Eric Piolle, ici le 30 juin à Grenoble, où le candidat écologiste a été réélu maire avec plus de 53% des suffrages au second tour.
Eric Piolle, ici le 30 juin à Grenoble, où le candidat écologiste a été réélu maire avec plus de 53% des suffrages au second tour. — ALLILI MOURAD/SIPA

A peine réélu à Grenoble, le maire écologiste Eric Piolle semble tenir son premier combat : empêcher le déploiement de la 5G. Celui-ci explique ce lundi sur son compte Twitter avoir envoyé en mars un courrier au gouvernement « pour demander un moratoire ». L’élu EELV assume en effet « le blocage des travaux sur les antennes » à Grenoble, alors que « des expérimentations y ont été faites dans notre dos ».

En conflit devant la justice avec les opérateurs de téléphonie, le maire de Grenoble pointe « une dimension environnementale majeure » : « 4 % des gaz à effet de serre sont liés au numérique et on dit que ça va doubler dans les cinq ans ».

« J’aime bien les raccourcis légèrement provocateurs »

C’est sur ce point qu’Eric Piolle est remonté contre l’utilité de la 5G : « On va tout connecter pour vous dire que vous avez trois yaourts dans votre frigidaire et que vous pouvez déclencher votre grille-pain depuis votre lit ». « C’est du délire total, cette espèce de course en avant me scandalise », pointe-t-il en voulant prioriser en France « le déploiement d’Internet dans les zones blanches ».

Invité dimanche du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, Eric Piolle s’est même fendu d’une drôle de punchline : « Le progrès, c’est de pouvoir regarder des films pornos en HD ? Car grosso modo, la 5G, c’est pour permettre de regarder des films pornos en HD, même quand vous êtes dans votre ascenseur ». « J’aime bien les raccourcis légèrement provocateurs », a précisé le maire écologiste de Grenoble. Légèrement, alors.