Un parti de plus à gauche?

POLITIQUE Robert Hue, l'ancien numéro un du PCF, veut créer le sien...

E.J.

— 

Former Communist Party leader Robert Hue  attends the «Fete de L'Huma», a yearly get-together organized by the leftist newspaper «l'Humanite».  La Courneuve (Paris), FRANCE - 13/9/2008.
Former Communist Party leader Robert Hue  attends the «Fete de L'Huma», a yearly get-together organized by the leftist newspaper «l'Humanite».  La Courneuve (Paris), FRANCE - 13/9/2008. — SIPA

 Début novembre, le socialiste Jean-Luc Mélenchon, claquait la porte du PS pour créer son Parti de gauche. Cette fois, c'est l'ex-numéro un du PCF, Robert Hue, qui a annoncé mardi le lancement d'une association politique, «le nouvel espace progressiste» (NEP). Son objectif: qu'elle devienne le fondement d'une nouvelle «force politique progressiste». Il a nié toute ressembance fortuite avec la NEP, la Nouvelle politique économique mise en place par Lénine en 1921.

«Le nouvel espace progressiste est ouvert à toutes celles et à tous ceux qui sont attachés aux valeurs progressistes d'émancipation humaine, de justice sociale, de laïcité et de solidarité internationale», a affirmé le sénateur du Val-d'Oise, lors d'une conférence de presse au Sénat. Il avait démissionné il y a deux semaines du Conseil national du PCF.

«Communiste autrement»

En revanche, pour ce qui est de transformer le parti en une association, il attendra de voir. Cela «dépendra de l'adhésion suffisante, dans les mois qui viennent, des Françaises et des Français», souligne-t-il. Il rejette des démarches comme celle de Mélenchon. «On ne décrète pas un nouveau parti politique».

Il est très sévère vis-à-vis du PCF, «un outil vieillissant» qui «n'est plus réformable». S'il reste «pour le moment membre du Parti communiste», il entend «prendre ses distances» avec le Parti et ne participera pas à son 34e Congrès, à la fin de cette semaine. «Je serai communiste autrement», affirme-t-il.


Le coordinateur de l'association est un communiste, Bernard Frédéric, mais aucun courant du parti, ni les anciens amis de Robert  Hue, n'ont encore affirmé vouloir rejoindre son initiative.