Olivier Faure déplore le « splendide isolement » de Jean-Luc Mélenchon

ULTRA MODERNE SOLITUDE Le premier secrétaire du PS a ouvert la porte à ce qu’un candidat ou une candidate unique de la gauche en 2022 ne soit pas socialiste

20 Minutes avec AFP

— 

Olivier Faure discutant avec Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale. (archives)
Olivier Faure discutant avec Alexis Corbière et Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale. (archives) — Jacques Witt/SIPA

Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a déploré mercredi le « splendide isolement » du chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon et plaidé pour « un candidat unique pour l’ensemble de la gauche et des écologistes » à la présidentielle de 2022. Sur franceinfo, il a aussi laissé la porte ouverte à ce que ce candidat ou cette candidate ne soit pas socialiste. « Il faudra choisir celui ou celle qui peut nous rassembler sur un projet que l’on aura défini ensemble et qui sera en mesure de nous emmener à la victoire. Sera-t-il issu des rangs écologistes, socialistes, d’autres partis de gauche ? Je n’en sais rien », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la possibilité d’un rassemblement avec La France insoumise, Olivier Faure a souligné que Jean-Luc Mélenchon « ne veut pas pour l’instant rentrer dans l’histoire que je raconte, d’un bloc social et écologique puisqu’il est sur une autre offre politique, qu’il a baptisée de populisme de gauche ». « C’est à lui de dire ce qu’il est prêt à faire et d’observer où sont les dynamiques. S’il continue à vouloir rester dans un splendide isolement, libre à lui », a-t-il ajouté.

Martelant la nécessité d’arriver à « rassembler pour gagner en 2022 », Olivier Faure a dit son « ras-le-bol de ce moment où chacun pense qu’il est le candidat pré-désigné, où l’on part avec des écuries présidentielles qui s’affrontent pendant des mois et des mois, et à la fin personne ne se met d’accord et au fond c’est la victoire de l’un sur des autres qui rend impossible la victoire sur le camp d’en face ».