Coronavirus : Emmanuel Macron évoque un déconfinement modulé par secteurs et par région

PANDEMIE « On prépare une deuxième étape (…) peut-être différenciée selon les secteurs d’activité ou selon les régions plus ou moins impactées »…

F.F. avec AFP

— 

Le président de la République Emmanuel Macron, ici le 22 avril lors de sa visite d'un producteur de tomates à Cléder, dans le Finistère. Ici avec Marc Keranguéven.
Le président de la République Emmanuel Macron, ici le 22 avril lors de sa visite d'un producteur de tomates à Cléder, dans le Finistère. Ici avec Marc Keranguéven. — S. Mahé / AFP

Un changement de cap ? Emmanuel Macron a livré mercredi quelques indices sur le futur plan de déconfinement en évoquant des mesures plus ou moins rapides « selon les secteurs et selon les régions » lors de la visite d’un supermarché en Bretagne.

« Il y aura peut-être sur certains sujets des étapes qui pourront se passer plus vite dans les endroits où le virus ne s’est pas répandu », a-t-il indiqué pendant cette visite, alors que l’exécutif prépare un déconfinement progressif en France à partir du 11 mai.

Les ministres ont rendu leur plan sur le déconfinement

« La stratégie de tester, isoler, accompagner doit permettre d’endiguer les choses et d’éviter la montée d’une deuxième vague. On a besoin de faire baisser le nombre de cas quotidien dans le pays pour que ce soit gérable », a-t-il rappelé. « On prépare une deuxième étape dont on ne sait pas combien de temps elle va durer, qui sera progressive, concertée, parfois lente, peut-être différenciée selon les secteurs d’activité ou selon les régions plus ou moins impactées », a-t-il poursuivi.

Les différents ministres concernés par le déconfinement ont remis mercredi à Matignon une première mouture de leurs plans sectoriels pour l’après 11-Mai, qui seront intégrés d’ici la fin du mois dans un projet global aux allures de casse-tête.

« Il faut avoir des caps réguliers et être très prudent à chacun de ces caps, car on n’a pas envie de faire des étapes en arrière, a signifié Emmanuel Macron. Ça s’améliore tout doucement, c’est le fruit de l’effort inédit demandé à la nation. Il ne faut pas remettre en cause cet effort par un retour trop précipité » à la normale. « Il faut reconquérir pas à pas et savoir aussi inventer quelques nouveaux horizons », a-t-il conclu.