Coronavirus : Santé, travail, partage du pouvoir… Des parlementaires invitent à préparer l’après-épidémie

NOUVEAU MONDE La plate-forme « Le jour d’après » est mise en ligne ce samedi

20 Minutes avec AFP

— 

Le 17 Mars 2020, sur l'esplanade du Trocadéro, en face de la Tour Eiffel, à Paris.
Le 17 Mars 2020, sur l'esplanade du Trocadéro, en face de la Tour Eiffel, à Paris. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Il est déjà temps de se projeter dans l’après-coronavirus. Système de santé, monde du travail, partage du pouvoir… Une soixantaine de parlementaires lancent ce samedi une consultation en ligne durant un mois pour préparer « le jour d’après ».

Emmenés par les députés ex-LREM Matthieu Orphelin et Paula Forteza, ainsi que par le « marcheur » Aurélien Taché, ces élus invitent à mettre « à profit le confinement pour imaginer ce que nous voulons de mieux », sur le site lejourdapres.parlement-ouvert.fr. « Il y aura un avant et un après coronavirus. Il le faut. Cette crise nous aura tous transformés. Elle a violemment révélé́ les failles et les limites de notre modèle de développement, entretenu depuis des dizaines d’années », affirment-ils.

Une transformation de la société

Ces députés LREM, MoDem, PS ou encore Libertés et territoires, auxquels se sont joints le sénateur Ronan Dantec (EELV) et l’eurodéputé macroniste Pascal Durand, saluent le « plan de sauvegarde mis en oeuvre par le gouvernement » face à l’épidémie et veulent « réfléchir dès maintenant et collectivement à un grand plan de transformation de notre société et de notre économie ».

Outre santé, travail et démocratie, parmi les onze thèmes mis au débat figurent « une société de la sobriété », « l’avenir de nos territoires », « l’Europe dans le monde » et aussi « le nerf de la guerre », c’est-à-dire le financement du projet.

Des avis, des ateliers, une synthèse

Une quarantaine de mesures sont déjà mises sur la table, pour lesquelles il est possible de voter, dont une « revalorisation salariale immédiate de 200 euros par mois pour les aides à domicile, aides-soignantes, infirmières et autres agents hospitaliers de catégories B et C », la création d’un « véritable revenu universel, dès l’âge de 18 ans », la « relocalisation de la production de produits de première nécessité en Europe » ou le « renforcement de l’impôt sur la fortune immobilière ».

Les participants – citoyens, associations, élus locaux, entreprises… – sont invités à soumettre avis ou propositions, et à partager des références scientifiques, médiatiques, artistiques. Des ateliers en ligne sont aussi prévus avec des « grands témoins » dont Laurence Tubiana (Fondation européenne pour le climat) et Laurent Berger (CFDT). Une synthèse de la consultation sera rendue publique avant mi-mai. Les mesures les plus populaires seront portées par les parlementaires dans un plan d’action post-crise, promettent-ils.