Coronavirus : Les députés PS réclament la « transparence » sur les décès dans les Ehpad

EPIDEMIE Rien qu’en Ile-de-France, l’Agence régionale de santé (ARS) a fait état vendredi de 241 Ehpad sur 600 touchés par l’épidémie avec « plus de 100 décès »

20 Minutes avec AFP

— 

Plusieurs Ehpad de France sont touchés de plein fouet par l'épidémie de Covid-19.
Plusieurs Ehpad de France sont touchés de plein fouet par l'épidémie de Covid-19. — FRED SCHEIBER/SIPA

Face aux nombreux décès dans les Ephad dus au coronavirus, les députés socialistes plaident pour « protéger » les résidents et personnels et réclament plus de « transparence », dans une tribune publiée par le Huffington Post, ce vendredi.

« Nous soutenons le cri d’alarme qui monte partout en France : les 750.000 résidents et 500.000 personnels des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) doivent être protégés », écrivent les parlementaires PS​, emmenés par leur cheffe de file Valérie Rabault et Christine Pirès-Beaune (Puy-de-Dôme).

Des tests prioritaires pour les Ehpad

« Partout, dans nos circonscriptions, les directeurs et personnels nous alertent sur le risque de catastrophe sanitaire et humaine qui pourrait se produire dans les maisons de retraite du fait du coronavirus », ajoutent-ils.

Outre la fourniture de masques, ils demandent notamment que les personnels des Ehpad « bénéficient en priorité des tests de dépistage annoncés par le gouvernement ». Ils insistent aussi sur l'« exigence de transparence » alors que « jusqu’à ce jour, le directeur général de la santé n'a communiqué que sur le nombre de morts en milieu hospitalier ».

Plus de 100 décès dans les Ehpad franciliens

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a assuré mardi qu’un « suivi quotidien de la mortalité » serait mis en place dans les établissements pour personnes âgées « dans les tout prochains jours ».

Au-delà de l’urgence de la crise actuelle, les députés mettent aussi en avant la nécessité « d’un vrai plan pour la dépendance », appelant à « ne pas repousser sine die la "grande loi sur la dépendance" qui avait été promise pour 2019 », et déjà repoussée à plusieurs reprises. Rien qu'en Ile-de-France, l’Agence régionale de santé (ARS) a fait état vendredi de 241 Ehpad sur 600 touchés par l’épidémie avec « plus de 100 décès ».