Municipales 2020 : Près de 5.000 communes devront voter lors du futur second tour

RENDEZ-VOUS A priori, le second tour reporté aura lieu en juin… si tout va bien

20 Minutes avec AFP

— 

Lors du dépouillement du premier tour des municipales au Havre.
Lors du dépouillement du premier tour des municipales au Havre. — Robin Letellier/SIPA

Le second tour des élections municipales, reporté au mois de juin pour cause de crise du coronavirus, devra être organisé dans 4.816 communes, sur environ 35.000, selon les chiffres figurant dans l’étude d’impact de la loi d’urgence discutée au Parlement. Il s’agit d’abord de 1.541 communes de 1.000 habitants et plus, comptant un tiers de l’ensemble des électeurs, où aucune liste n’a obtenu la majorité des suffrages au premier tour, le 15 mars.

Sont concernées aussi 3.253 communes de moins de 1.000 habitants où le premier tour n’a pas permis d’élire suffisamment de conseillers municipaux. Et de 22 communes de moins de 1.000 habitants où aucun candidat n’a pu réunir 25 % des inscrits, selon le décompte du gouvernement. Le second tour de scrutin, qui devait initialement se tenir le 22 mars, a été reporté « au plus tard au mois de juin 2020 ».

Les nouvelles équipes déjà élues pas installées avant mai

Dans plus de 30.000 communes où le conseil municipal a été élu au complet au premier tour, le mandat des équipes sortantes est prolongé au moins jusqu’à mi-mai, après le report jeudi des conseils d’installation qui devaient se tenir de vendredi à dimanche. Le premier tour des municipales était organisé dans quelque 34.967 communes. Près de 47,7 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales et un peu plus d’un tiers seront concernées par le second tour.

Sur la tenue du second tour, le gouvernement note qu’un éventuel report à l’automne aurait nécessité de décaler les élections sénatoriales prévues en septembre 2020, les sénateurs ne pouvant être élus par des élus dont le mandat a été prorogé.