Coronavirus : La France a-t-elle adopté les mesures de confinement « les plus strictes d’Europe », comme l’affirme Christophe Castaner ?

FAKE OFF « 20 Minutes » a vérifié cette affirmation du ministre de l'Intérieur

Mathilde Cousin

— 

Des policiers effectuent un contrôle sur les Champs-Elysées, le 17 mars.
Des policiers effectuent un contrôle sur les Champs-Elysées, le 17 mars. — Jacques Witt/SIPA
  • Mardi, Christophe Castaner a déclaré que la France a mis en place les mesures de confinement « les plus strictes d’Europe ».
  • L’Espagne et l’Italie ont également adopté des mesures restreignant la liberté de circulation.
  • 20 Minutes a vérifié cette affirmation du ministre de l’Intérieur.

Christophe Castaner l’a affirmé mardi : la France a mis en place les mesures de confinement « les plus strictes d’Europe ». Depuis mardi midi, les Français doivent justifier chaque sortie. Avant la France, l’Italie, depuis le 11 mars, et l’Espagne, depuis le 14 mars, premier et deuxième pays d’Europe les plus touchés par le Covid-19, ont adopté des mesures restreignant la liberté de circulation. Mardi matin, ces pays comptaient respectivement 27.980 cas et 9.191 cas. 20 Minutes a vérifié cette déclaration du ministre de l’Intérieur.

FAKE OFF

Comme en France, les Espagnols et les Italiens ont dit au revoir à leur café au comptoir : bars, restaurants, boîtes de nuit sont fermés par décret. Les écoliers trouvent également porte close.

Nos voisins peuvent toujours se rendre au supermarché, à condition de respecter les règles de distance de sécurité. Autres commerces ouverts, les kiosques, pharmacies et bureaux de tabac, comme en France. Les Espagnols peuvent eux, continuer à fréquenter leur pressing, à condition de respecter une distance d’un mètre.

En Espagne, interdiction de sortir pour faire du sport

Italiens et Espagnols sont encouragés à télétravailler. Si leur travail ne le permet pas, ils sont autorisés à se déplacer. Les Italiens, toutefois, doivent produire une attestation pour sortir de chez eux, même pour aller au travail. Leur température doit être prise quand ils arrivent sur place, précise le quotidien Corriere della Serra.

A la différence de la France, les Espagnols ont l'interdiction de sortir pour faire du sport. En Italie, les promenades sont fortement découragées. Toutefois, à l’inverse de la France, les Italiens peuvent continuer à rendre visite aux personnes âgées.

Des amendes plus élevées en Espagne et en Italie

Que risquent ceux qui ne respectent pas le confinement ? En France, les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros. Les Italiens risquent eux, une amende de 206 euros, qui peut être inscrite au casier judiciaire, auxquels peuvent s’ajouter trois mois de prison. En Espagne, les amendes s’échelonnent de 600 à 600.000 euros, rapporte la RTVE.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.