Elections municipales : Les résultats du premier tour sont « acquis », assure Christophe Castaner

LIVE Retrouvez les informations au lendemain du premier tour des élections municipales

O.G., L.C et Cl.G.

— 

Christophe Castaner, le 4 mars 2020 à Bruxelles.
Christophe Castaner, le 4 mars 2020 à Bruxelles. — Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
  • Dimanche se sont tenues dans toute la France des élections très particulières pour cause d'épidémie de coronavirus. 
  • Le scrutin a été marqué par une abstention record: entre 53,5% et 56%.
  • La tenue du second tour a été reporté à une date ultérieure, mais les résultats du premier tour restent « acquis ».

EN VIDEO

 

C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi. Bonne soirée à tous et prenez soin de vous !

22h25 : Le second tour reporté à une date ultérieure, au plus tard fin juin

Les résultats du premier tour des élections municipales « sont sanctuarisés » et le gouvernement envisage d’organiser le second tour en juin dans les villes où cela est nécessaire, après s’être accordé avec l’ensemble des partis politiques, a annoncé ce lundi le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

« Les élections qui ont été conclues à l’issue du premier tour sont acquises », a-t-il certifié lors d’un point presse, en expliquant que cela concernait 30.000 communes. « Nul ne comprendrait en effet que les résultats réguliers d’élections organisées conformément aux lois de la République (…) soient remises en cause », a-t-il ajouté. Il a aussi estimé que les électeurs avaient été accueillis dans les bureaux de vote « dans des conditions d’organisation particulières respectant les recommandations sanitaires émises » conte le coronavirus.

Un second tour est en revanche nécessaire dans 5.000 communes, a précisé Christophe Castaner. Pour cela, le gouvernement travaille sur « un projet de loi » qui « reporte ce scrutin à une date ultérieure, au plus tard au mois de juin. » Le texte prévoit de commander un rapport « dans un délai de six semaines au plus » au conseil scientifique créé pour la gestion de la crise sanitaire du coronavirus, afin de statuer sur la possibilité d’organiser les élections « au plan sanitaire ». Ce document, qui serait donc remis en mai au plus tard, serait ensuite présenté « à l’ensemble des forces politiques », a ajouté Christophe Castaner, et « c’est avec elles que nous prendrons la décision précise (…) du choix de la date qui est possible d’ici à la fin du mois de juin ».

En conséquence, le gouvernement annule la convocation des électeurs pour le second tour initialement prévu ce dimanche, et l’échéance de mardi soir 18 h 00 que devaient en principe respecter les candidats pour officialiser leur candidature au second tour est elle aussi annulée.

22h16 : « Les élections qui ont été conclusives à l'issue du premier tour sont acquises », assure Castaner

20 h 10 : Le second tour des élections municipales reporté

« Après avoir consulté, écouté les experts, le terrain, et en conscience, j’ai décidé de renforcer les mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts aux nécessaires. Dès demain, à midi, nos déplacements seront fortement réduits », annonce Emmanuel Macron. « Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire les courses, se soigner, aller travailler, faire un peu d’activité physique. »

« Le gouvernement précisera les modalités de ces nouvelles règles dès ce soir », ajoute le président de la République.

« Dans ce contexte, après avoir consulté le président du Sénat, de l’Assemblée nationale et mes prédécesseurs, j’ai décidé que le second tour des élections municipales serait reporté », annonce Emmanuel Macron. « Cette décision a fait l’objet d’un accord unanime », ajoute le chef de l’Etat, qui ne mentionne pas de date.

 

20 h : Début de l’allocution d’Emmanuel Macron

« Dans la journée de jeudi, un consensus scientifique’’est formé pour maintenir le premier tour des élections municipales », rappelle le président de la République en référence à sa précédente allocution. « Dimanche, les opération de vote ont pu se tenir » et « environ 30.000 commune sur 35.000 ont un conseil municipal », détaille-t-il.

19h44 : Une immense majorité de mairies déjà pourvue au premier tour

Alors que la piste d’un report du second tour se profile, un petit rappel chiffré sur les résultats d’hier. Dans 30 125 communes, le conseil municipal est au complet après le premier tour de dimanche, indique La Gazette des communes. Deux tiers des électeurs, soit un peu moins de 30 millions, n’a pas besoin de se déplacer pour le second tour, s’il est maintenu, estime le média.

19h: H-1 avant l'allocution d'Emmanuel Macron

Face à l'accélération de l'épidémie de coronavirus en France, le président s'adresse de nouveau aux Français lundi à 20h, sur les télévisions et les radios, alors que les médecins sonnent l'alarme et que montent les spéculations sur un confinement du pays qui tourne de plus en plus au ralenti. Il pourrait annoncer un report du second tour des municipales.

L'allocution présidentielle sera à suivre en direct sur 20 Minutes ici dès 20h.

17h45 : En Ille-et-Vilaine, 80 % de participation dans un village grâce au sujet des pesticides

Alors qu’à l’échelle nationale, l’abstention a battu un record au premier tour des municipales dimanche, un village breton fait figure d’exception. La commune de Langouët, 600 habitants, a un taux de participation de 80 %. Le scrutin s’est transformé en référendum autour des pesticides après les récentes prises de position de Daniel Cueff, maire sortant. 20 Minutes vous explique comment le vote a pris un tournant écolo dans cet article.

17h30 : A Montpellier, le candidat LR quitte la politique après une claque à 3,83 %

Alex Larue (LR), soutenu par l’UDI, n’a réuni que 3,83 % des suffrages. C’est le score le plus bas parmi les partis politiques « traditionnels », dimanche, dans la capitale héraultaise. Dimanche soir, après l’annonce des résultats, Alex Larue a indiqué, sur Facebook, qu’il arrêtait « définitivement la vie politique ».

17h : Matignon propose de reporter le second tour au 21 juin

Le report du second tour des municipales semble de plus en plus inéluctable. Lors d’une réunion avec les chefs de partis et les présidents de groupes parlementaires, Matignon a proposé de décaler ce second tour au 21 juin 2020, en conservant les résultats du premier tour, selon trois présidents de groupes parlementaires de l’opposition et un président de groupe de la majorité, contactés par 20 Minutes ce lundi.

« La question de la sincérité du scrutin est posée », indique un parlementaire. Les élus consultés par l’exécutif n’ont pas encore formulé de réponse à ce stade selon nos informations. «Le président tranchera d'ici ce soir», indique un député de droite.

16h30 : LREM demande à ses candidats de suspendre leur campagne municipale

Le parti présidentiel a envoyé ce lundi cette consigne à tous ses candidats investis ou soutenus (au nombre de 600 environ), a appris 20 Minutes, confirmant une information du Monde.

Certains avaient déjà fait ce choix, à l’instar d’Agnès Buzyn, candidate dans la capitale.

16h20 : A Marseille, le candidat du RN demande le report du second tour

Dans une vidéo postée ce lundi sur Facebook, le candidat du Rassemblement national dans la cité phocéenne Stéphane Ravier demande à Emmanuel Macron, comme de nombreux autres politiques, de reporter le second tour des municipales prévu dimanche, « quitte à annuler ces élections ».

 

16h 05 : Le Conseil scientifique partage son rapport à Matignon

Selon un journaliste de l’AFP, lors de la réunion en cours à Matignon, le président du Conseil scientifique va présenter un rapport sur la situation sanitaire de la France.

 

15 h 51 : Le report se précise

De l'indignation au consensus, le ton a radicalement changé depuis jeudi sur un report des élections municipales, réclamé désormais par presque l'ensemble de la classe politique. Le Premier ministre Edouard Philippe a commencé lundi matindevant la gravité de l'épidémie. à consulter par téléphone les chefs de partis et les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat sur l'opportunité de maintenir le 2e tour des municipales prévu dimanche.

Ces discussions doivent se poursuivre cet après-midi, mais un report tient clairement la corde, selon plusieurs sources politiques.

15 h 28 : Comment cela va se passer en Languedoc-Roussillon ? 

A Perpignan, Montpellier et Nîmes, rien n'est joué. Plus d'informations. A Perpignan, Louis Aliot (RN) s’est hissé largement en tête, avec 35,65 % des voix. A Montpellier, Michaël Delafosse (PS), rassemble 16,66 % des suffrages,tandis que Philippe Saurel (divers gauche), le maire sortant, ne parvient pas à passer la barre des 20 %. L'humoriste et you tubeur Rémi Gaillard n'a pas franchi les 10%. Plus d'infos par ici. 

14 h 53 : On fait le point sur Amiens

L’UDI Brigitte Fouré, soutenue par le parti présidentiel LREM, est, certes, arrivée en tête à Amiens, dans la Somme, lors du premier tour des municipales. Mais avec 29,9 % des voix, elle ne devance que de quatre points et demi Julien Pradat (25,5 %), candidat d’une union de la gauche qui regroupe notamment les Verts, LFI et le PS. Plus dinfos par là

14 h 46: Et soudain... toute la classe politique fit consensus pour reporter le second tour

On retrouve les discours en vidéo...

 

14 h 29: Report ou pas? Edouard Philippe continue à consulter

Edouard Philippe a entamé lundi matin la consultation des chefs de partis et présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat sur l'opportunité de maintenir le 2e tour des élections municipales

Les consultations doivent se poursuivre cet après-midi. De La France insoumise au Rassemblement national en passant par Les Républicains et les écologistes d'EELV, plusieurs responsables de partis ont réclamé dès dimanche soir un report du deuxième tour. L'eurodéputé EELV Yannick Jadot a réitéré lundi matin sa demande d'un report, en estimant qu'il fallait «maintenir» les résultats du premier tour.

14 h18: Olivier Faure demdande un confinement rapide et le report du 2e tour

Dans un communiqué, le patron du PS écrit: «La stratégie doit être claire pour être comprise et intégrée par l’ensemble de nos concitoyens. Les évolutions graduelles toutes les 24 heures sont anxiogènes et laissent penser que la situation n'est pas maîtrisée. Il faut aller droit au but. Les mesures de confinement doivent être annoncées au plus vite. Chaque journée perdue accroît les risques de propagation massive.

Dans ce contexte, organiser le second tour des élections municipales apparaîtrait comme lunaire. Il doit donc être différé. S'agissant du premier tour, les résultats doivent être validés et sanctuarisés. Au-delà de la question électorale, c'est la crédibilité de la parole publique et de l'État qui est en jeu. On ne déplace pas les Français en pleine crise sanitaire pour leur expliquer ensuite qu’il s'agissait d'une simple répétition. »

13 h 45 : A Montpellier, le candidat PS-PCF appelle au rassemblement

Michaël Delafosse, la tête de liste PS-PCF qui a créé la surprise à Montpellier en recueillant 16,6% des voix dimanche, menaçant le maire sortant Philippe Saurel (DVG, 19,11%), a appelé lundi à l'alternance et au rassemblement derrière sa candidature.

«Le maire sortant obtient un score extrêmement faible témoignant d'un profond désir de changement», assure celui qui présidait le groupe d'opposition «la gauche pour Montpellier» au Conseil Municipal. «Montpellier aspire...à l'alternance sociale et écologique, à une gouvernance apaisée», assure-t-il. «C'est dans cette démarche que j'engage les discussions dans un esprit de rassemblement des écologistes, des listes citoyennes. Montpellier a besoin de rassemblement, de toutes les bonnes volontés, et d'unité», conclut-il, en soulignant le contexte «inconfortable et même anxiogène» provoqué par le virus Covid 19.

13h30 : Les questions que poserait un éventuel report du second tour

Malgré des mesures sanitaires dans les bureaux de vote, le premier tour des élections municipales a été marqué par un record d’abstention (autour de 55 %). Cet effondrement historique et la propagation de l’épidémie de coronavirus sur le territoire menacent la tenue du second tour prévu dimanche.

De nombreux politiques ont déjà demandé son report. Sous pression, le gouvernement a indiqué qu’il prendra sa décision en début de semaine, après consultation des responsables de santé et des formations politiques. Emmanuel Macron s’exprimera pour sa part ce lundi à 20h20 Minutes revient sur les questions que poserait un report du second tour dans  cet article.

13h17 : Bonne question de nos confrères de « Ouest France »

 

12h57 : Sibeth NDiaye a défendu le maintien du premier tour

 

12h 25 : Marine Le Pen se confine chez elle

Marine Le Pen s'est confinée à son domicile «par précaution» et a annulé une émission de radio mardi, après avoir fréquenté Christian Jacob, testé positif au coronavirus, et d'autres personnes présentant des symptômes de la maladie, a appris l'AFP lundi auprès de son entourage.

La présidente du Rassemblement national ne présente toutefois «aucun symptôme» du coronavirus. Elle «s'est auto-confinée après avoir été assise plusieurs heures la semaine dernière à côté de Christian Jacob», président de LR, qui a été testé positif au Covid-19, a indiqué  son entourage de Mme Le Pen, confirmant une information de BFMTV.

11 h 28 : Que s'est-il passé dans les Dom-Tom? 

  • Polynésie: La majorité conduite par Edouard Fritch, président de la Polynésie française, mais aussi d'un parti local, sort renforcée. Lui-même l'emporte avec 68,5% des voix dans sa ville de Pirae. Les candidats de son parti sont en tête, voire élus, dans la plupart des communes.
  • Guyane: A Cayenne, la maire sortante Marie-Laure Phinéra Horth (DVG), mise en examen pour recel de détournement de fonds publics, a été largement réélue (plus de 60%), face à Mikaël Mancée (SE), figure du mouvement social de mars/avril 2017.
  • Martinique: Fort-de-France, détenue depuis 1945 par le Parti Progressiste Martiniquais d'Aimé Césaire (autonomiste), reste aux mains de Didier Laguerre, le maire sortant PPM-DVG, réélu avec 67,44% des voix.
  • Guadeloupe: En Guadeloupe débâcle pour les trois députés qui étaient candidats. Aux Abymes, Olivier Serva (LREM) se fait écraser par son rival Eric Jalton (DVG), réélu avec plus de 70% des voix. A Trois-Rivières, Hélène Vainqueur Christophe (PS) arrive troisième derrière le maire sortant Jean-Louis Francisque (DVG) réélu à 56,3 %, et au Moule, Justine Bénin (LREM) est battue par la maire sortante Gabrielle Louis-Carabin (DVG), réélue à 65,5 % pour un 6e mandat.
  • Nouvelle Calédonie: A Nouméa, la liste sans étiquette de Sonia Lagarde, la maire sortante affiliée à La République en marche, a remporté l'élection avec 63,9 % des voix. Autre fait marquant, le retour au sein du conseil municipal d'élus indépendantistes, absents durant deux mandatures.
  • La Réunion: A Saint-Denis, à la tête d'une liste d'union de la gauche, l'ancienne ministre et députée Ericka Bareigts est en ballottage favorable avec 42,70% de suffrages. Loin derrière, le président de Région Didier Robert (DD) totalise 24,88% des voix. La sénatrice UDI Nassimah Dindar complète le trio de tête avec 13,01% des voix.
  • Mayotte: Un seul maire est élu dès le premier tour: Saïd Omar Oili (DVG) maire sortant de Dzaoudzi-Labattoir, réélu à 55,26% des voix.
  • Saint-Pierre-et-Miquelon: A Saint-Pierre, la maire sortante Karine Claireaux (DVG), qui briguait un quatrième mandat, perd la mairie au profit de Yannick Cambray, leader de l'opposition municipale et proche de la ministre des Outre-mer Annick Girardin, élu à plus de 61% des voix.

11 h 13: Agnès Buzyn «arrête» sa campagne à Paris mais ne se retire pas

En raison du coronavirus. Un pas de plus vers l'annonce d'un report du second tour? 

La candidate investie par LREM appelle tous les colistiers et militants de son parti à «rester chez eux», a appris l'AFP auprès de son équipe.

«Compte tenu de l'aggravation rapide de la situation sanitaire et de la situation dans les hôpitaux, j'arrête la campagne du deuxième tour», écrit dans une lettre l'ex-ministre de la Santé. «Elle arrête sa campagne, ça ne veut pas dire qu'elle retire sa candidature», a nuancé son entourage.

11 h 03: Et le plus vieux maire de France est...

A 97 ans, le plus vieux maire de France est poussé à une triangulaire. Marcel Berthomé vise un dixième mandat à Saint-Seurin-sur-Isle, on vous résume les choses ici. 

11h : Ce qu'il faut retenir du premier tour à Strasbourg

Une vague verte a submergé Strasbourg, comme beaucoup d’autres grandes villes en France, lors de ce premier tour des élections municipales. Même si la véritable «gagnante» est sans aucun doute l’abstention qui atteint 65,65 %. Nos journalistes strasbourgeois font le point par ici. 

10 h 56 : On fait le point pour Toulouse

Jean-Luc Moudenc (LR, soutenu par LREM) vire en tête à Toulouse mais il est sous la menace d’une union de la gauche. Explications ici. 

10 h 51: Pas de mairie pour le Rassemblement National au premier tour en Gironde

Pas un candidat du Rassemblement National n'a réussi à ravir une mairie en Gironde dès le premier tour. La suite ici. 

10 h 33: Quels résultats en Seine-Saint-Denis? 

Le parti communiste en recul dans deux bastions historiques. Le PCF est en effet dépassé à Saint-Denis, où le socialiste Mathieu Hanotin arrive en tête avec 35 % des voix, et Aubervilliers, où la candidate Meriem Derkaoui arrive troisième derrière une liste UDI et une liste citoyenne. Pour tout retrouver, c'est ici. 

09 h 53: A Paris, ni la liste verte, ni celle de Villani ne discutent avec celle d'Hidalgo

Après le premier tour des municipales qui a donné une large avance à la maire PS sortante Anne Hidalgo à Paris, les partenaires traditionnels écologistes et l'équipe de Cédric Villani retardaient lundi matin les discussions, a appris l'AFP de sources concordantes.

«On n'a pas prévu d'aller voir l'équipe d'Anne Hidalgo», assure Hélène Bracon, directrice de campagne du candidat écologiste, David Belliard, arrivé quatrième avec 11%, précisant que «ce matin, on va se voir entre nous pour commencer».

Attendus dimanche soir déjà au quartier général de la socialiste, les écologistes ne sont jamais venus. «Si le gouvernement n'annonce rien» concernant un report du second tour, «nous déposerons nos listes à titre conservatoire lundi après-midi», prévient Jean-Louis Missika, président de la campagne d'Hidalgo.

De son côté, la nuit de discussions de Cédric Villani (arrivé cinquième) avec ses têtes de liste n'aura pas suffi: «Nous discutons et nous examinons» les solutions, «en interne et avec les autres», a déclaré Cédric Villani, joint par téléphone.

Mais «il est clair que je fais partie de celles et ceux qui pensent qu'un report de second tour serait tout à fait justifié», a-t-il ajouté.

Selon les estimations dimanche soir, la maire sortante obtenait 30% des voix, creusant l'écart avec la LR Rachida Dati (22%), devant la marcheuse Agnès Buzyn (environ 17%) et l'écologiste David Belliard (environ 11%). Le dissident et ex-LREM Cédric Villani obtenait lui entre 6 et 8%.

09 h 39 : Situation inédite à Bordeaux

Bordeaux, qui n’a pas connu de second tour depuis 1947, est aujourd’hui en position de connaître une quadrangulaire. Le maire sortant de Bordeaux, Nicolas Florian (LR), est arrivé de justesse en tête du premier tour des élections municipales, avec 34,56 % des voix, devant l’écologiste Pierre Hurmic (34,38 %), selon des résultats définitifs communiqués par la mairie. L’héritier d’Alain Juppé qui recueille 18.990 voix, n’a que 96 suffrages d’avance sur Pierre Hurmic (EELV allié à la gauche) qui totalise 18.894 voix, après le dépouillement des 147 bureaux de vote. La suite ici. 

09 h 04: Retrouvez en vidéo les réactions après le premier tour à Paris

 

09 h 05 : Une vague verte ?

Les écologistes confirment leur élan. Premiers à Lyon, Besançon, Strasbourg et Grenoble, avec de bons scores à Toulouse et Bordeaux : les écologistes d’EELV ont effectué une poussée significative dimanche aux élections municipales, abordant le second tour – s’il est maintenu – avec la possibilité de gagner des mairies importantes. Tout comprendre par ici. 

08 h 58: Quel résultat pour les ministres candidats ?

Ça passe pour Gérald Darmanin à Tourcoing (Nord), tandis qu’Edouard Philippe devra passer par un second tour. On fait le tour par ici. 

08 h 36: A Tourcoing, Darmanin déjà élu

La liste de Darmanin passe dès le premier tour. Le ministre de l'Action et des Comptes publics a recueilli plus de 60 % des voix ce dimanche soir. Le point ici. 

08 h33: Que s'est-il passé à Nantes? 

La maire socialiste sortante donnée favorite à Nantes. 

Le point par ici avec nos journalistes locaux. 

08 h25: Et à Paris on fait le point? 

A Paris, Anne Hidalgo en tête, les Marcheurs et Cédric Villani se cassent les dents dans la capitale. C'est Romain Lescurieux qui vous dit tout ici. 

08 h 05 : « De l’isoloir à l’isolement », la presse titre sur ces élections au temps du coronavirus

« Un dimanche à l’ombre du Covid-19 » (La Croix) : les journaux de lundi observent le cœur gros les élections municipales, marquées par une forte abstention, car cannibalisées par le coronavirus qui invite les Français à se calfeutrer. « L’odeur de gel hydroalcoolique aidant, la salle de classe où était installé le bureau de vote ressemblait plutôt à la salle d’attente d’un dispensaire dont chacun espérait s’échapper au plus vite », écrit Patrick Jankielewicz dans l’éditorial de La Voix du Nord titré « De l’isoloir à l’isolement ».

Le virus a contaminé jusqu’à la démocratie, déplore la presse : « Démocratie confinée, masque dans l’isoloir : le 15 mars 2020 restera comme un dimanche noir de l’histoire électorale » (Sébastien Crépel dans L’Humanité). Quant à 20 Minutes, nous titrons également bien sûr sur ce scrutin particulier :  Le coronavirus emporte tout. 

08 h 02 : Robert Ménard réélu à Béziers

Robert Ménard réélu dès le 1er tour avec plus de 68 % des voix. Le point ici. 

07 h 55: Et sinon, vous pouvez suivre tout ce qui se passe sur le front du coronavirus

Selon un décompte publié dimanche soir par l'agence nationale de santé publique, Santé Publique France, le bilan de l'épidémie a grimpé dimanche à 127 morts et 5.423 cas confirmés, soit 36 morts et plus de 900 cas supplémentaires en 24 heures. Plus de 400 personnes sont hospitalisées dans un état grave. Manon Aublanc est aux manettes de notre autre live sur le coronavirus. C'est par là. 

07 h 48 : Le Premier ministre en ballotage au Havre

Au Havre, contrairement à 2014 où il avait obtenu 52% au premier tour, Edouard Philippe devra affronter un second tour face à son adversaire communiste Jean-Paul Lecoq.

Dans cette ville industrielle et portuaire, qui fut un bastion communiste pendant trois décennies, Edouard Philippe a obtenu 43,6% des suffrages, Jean-Paul Lecoq 35,8%. Ni EELV ni le RN n'ont atteint les 10% requis pour se maintenir au second tour. Plus d'infos par ici. 

07 h 38 : En Auvergne-Rhône-Alpes, c'est vague verte et bleue

Un vague verte a déferlé dimanche sur Lyon, où Gérard Collomb se retrouve en grande difficulté, alors qu'ailleurs en Auvergne-Rhône-Alpes les maires sortants, notamment LR, réalisent de solides performances avec de nombreux candidats réélus dès le premier tour.

A Lyon, Gérard Collomb est bien mal embarqué. Caroline Girardon vous explique pourquoi ici. 

Gérard Collomb n'arrive en tête dans aucune des quatorze circonscriptions de l'agglomération, alors que les Verts en raflent 8 et LR 4. Humiliation suprême, il obtient un cumul de voix inférieur à celui de son ex-dauphin, David Kimelfeld, parti seul faute d'avoir obtenu l'appui de LREM.

A Grenoble, avec 46,68% des suffrages, Eric Piolle est quasiment assuré de retrouver son siège, d'autant qu'il pourra compter sur une partie des voix qui se sont portées sur son adversaire socialiste Olivier Noblecourt, qui lui a aussitôt tendu la main.

Côté Républicains, la prime au sortant a joué à plein dans nombre de villes moyennes de la région. Ont ainsi été réélus dès le premier tour Yves Nicollin (Roanne), Renaud Berreti (Aix-les-Bains), Thomas Ravier (Villefranche-sur-Saône), Nicolas Daragon (Valence), Philippe Cochet (Caluire et Cuire), Alexandre Vincendet (Rilleux-la-Pape) et Thierry Kovacs (Vienne).

07 h 35: Eric Piolle, maire Vert, largement en tête du Premier tour

Ville vitrine des écologistes, Grenoble et ses 158.000 habitants ont placé le maire sortant Eric Piolle (EELV) et ses alliés de gauche largement en tête avec 46,68% des suffrages, devant tous leurs concurrents, et notamment du «revenant» Alain Carignon.

En cette période d'épidémie de coronavirus, l'abstention s'est établie dans la capitale alpine à un niveau plus élevé (57,75%) que dans le pays.

07 h 32 : Retrouvez tous les résultats ville par ville sur notre carte interactive

Pour la première fois, 20 Minutes a tenté de vous proposer un nouveau dispositif pour ces municipales. En parallèle de notre live national sur la soirée électorale, nos 11 rédactions locales se sont mobilisées toute la soirée pour vous remonter les premiers résultats et les premières réactions des candidats. Retrouvez tous nos lives par ici

Résultats élections municipales à Paris

Résultats élections municipales à Lyon

Résultats élections municipales à Marseille

Résultats élections municipales à Bordeaux

Résultats élections municipales à Lille

Résultats élections municipales à Montpellier

Résultats élections municipales à Nantes

Résultats élections municipales à Nice

Résultats élections municipales à Rennes

Résultats élections municipales à Strasbourg

Résultats élections municipales à Toulouse

07 h 29: On fait le tour des résultats parti par parti

Outre l’abstention record, ce premier tour est marqué par une prime aux maires sortants, bénéfique aux Républicains et au PS, une poussée des Verts et de bons scores du Rassemblement national. Les résultats des partis au premier tour analysés ici. 

07 h 25 : A Aix-en-Provence, Maryse Joissains, la maire LR sortante en tête au premier tour avec plus de 30 % des voix

 Malgré ses problèmes judiciaires, Maryse Joissains en tête au premier tour, on vous explique tout par ici. 

07 h 24 : Surprise à Marseille...

La candidate d'union de la gauche Michèle Rubirola a créé la surprise à Marseille en devançant sa concurrente LR Martine Vassal, «l'héritière» du maire Jean-Claude Gaudin qui quitte son poste après 25 ans au pouvoir.

Pour la première fois, deux femmes sont en position de se disputer la mairie centrale de la deuxième ville de France: à la tête du Printemps marseillais, une liste regroupant notamment les socialistes, les communistes et des mouvements citoyens, Michèle Rubirola a obtenu dimanche sur l'ensemble de la ville, où le vote est divisé par secteurs, 23,4% des suffrages contre 22,3% pour Martine Vassal.

07 h 19: Marine Le Pen, Yannick Jadot et Damien Abad favorables à un report

Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, a d'ores et déjà appelé au report, l'heure étant à la «guerre sanitaire», mais elle souhaite «considérer comme acquises» les victoires du 1er tour. Le chef des députés LR Damien Abad, et Yannick Jadot (EELV) ont également demandé à différer le scrutin.

07 h 18 : Pas de second tour? 

Une forte interrogation pèse désormais sur la tenue du second tour, dimanche prochain, dans un pays où l'épidémie (127 morts et 5.423 cas dimanche soir) n'en est qu'à ses débuts, selon tous les spécialistes.

Dans ce contexte, Edouard Philippe a annoncé depuis Le Havre qu'experts scientifiques et partis politiques seraient consultés «en début de semaine», en espérant obtenir un «consensus républicain» autour de la tenue ou non du second tour.

07 h 11: Abstention record

Avec une abstention record estimée entre 53,5% et 56%, les Français ont déserté les bureaux de vote dimanche lors du 1er tour des élections municipales, organisées dans un pays mis à l'arrêt par la pandémie de coronavirus. 

Parmi les quelque 47,7 millions d'électeurs appelés à élire leur maire, moins de la moitié aura au final glissé un bulletin dans l'urne, validant une importante poussée écologiste. Un chiffre historique pour un scrutin généralement mobilisateur chez les Français, en dépit d'une lente érosion d'un mandat à l'autre: en 2014, l'abstention avait été de 36,45% au 1er tour. 

Bonjour à tous, 

On se retrouve pour débriefer ce premier tour des élections municipales, qui se sont tenues dans des conditions jamais vues. Avec la crise du coronavirus, beaucoup ont évité les urnes. Ce lundi matin, on commence à y voir plus clair sur les premiers résultats. Mais beaucoup, déjà, appellent à repousser le second tour. Plus d'incertitudes encore, donc, dans ce climat compliqué.