Elections municipales : Quel résultat pour les ministres candidats ?

DEMOCRATIE Ça passe pour Gérald Darmanin à Tourcoing (Nord), tandis qu’Edouard Philippe devra passer par un second tour

Clément Giuliano

— 

Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et son collègue de la Culture Franck Riester.
Le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et son collègue de la Culture Franck Riester. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Dans un contexte marqué par une forte abstention en raison de l’épidémie de coronavirus, les membres du gouvernement ont enregistré des fortunes diverses lors de ce premier tour des élections municipales. Le Premier ministre, tête de liste au Havre, est en tête avec 43,59 % des voix devant le communiste Jean-Paul Lecoq (35,87 %). Le ballottage est incertain pour Edouard Philippe, alors que la liste EELV-PS a recueilli 8,28 % et le RN 7,31 % des voix. Il y a six ans, l’élu l’avait pourtant emporté dès le premier tour avec 52,04 % des suffrages.

Une victoire dès le premier tour : c’est le résultat enregistré par Gérald Darmanin, et Franck Riester, qui se représentaient respectivement comme tête de liste à Tourcoing (Nord) et à Coulommiers (Seine-et-Marne). Le ministre de l’Action et des Comptes publics recueille presque 61 % des suffrages, tandis que son collègue chargé de la Culture rassemble près de 59 % des voix.

Ca passe aussi pour Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, en troisième position à Vernon (Eure), élu avec 66,4 % sur la liste de François Ouzilleau, et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, quatrième sur la liste de Charles Dayot à Mont-de-Marsan, victorieuse avec 54 % des suffrages. Dans le village de Marchenoir (Loir-et-Cher), le Modem Marc Fesneau, ministre chargé des Relations avec le Parlement, continuera de siéger au conseil municipal après avoir recueilli 91 % des suffrages dans le cadre d’un scrutin majoritaire.

Défaite à Limoges, difficultés à Paris

Situation inverse pour le secrétaire d’État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebarri, en huitième position à Limoges. La liste soutenue par LREM, conduite par Monique Boulestin, est éliminée dès le premier tour avec… 7,65 %. Elle a toutefois la possibilité de fusionner avec une autre liste qualifiée pour le second tour.

A Paris, la liste LREM dans le 14e arrondissement, sur laquelle se présente Marlène Schiappa en deuxième position, ne recueille que 15,7 % des suffrages, derrière le PS et LR. La victoire pour la liste de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes semble difficile, comme pour son homologue placée auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, candidate en septième position dans le 16e. La liste LREM recueille un peu plus de 23,6 % des voix, derrière LR à 48 %.

A Vanves, Gabriel Attal, candidat sur la liste de la majorité présidentielle, arrive en deuxième position avec 23 % des voix. Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale est devancé par la liste de l’UDI (47 %).