Coronavirus : Emmanuel Macron consulte avant son allocution de jeudi soir

CRISE Emmanuel Macron doit faire une allocution télévisée solennelle, ce jeudi soir, à 20 h

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron est président de la République depuis mai 2017.
Emmanuel Macron est président de la République depuis mai 2017. — CIAMBELLI/SIPA

Quelques heures avant de prendre la parole, ce jeudi soir à 20 h, Emmanuel Macron a multiplié les consultations avec les responsables de la lutte contre le coronavirus pour préparer son allocution télévisée, a indiqué l’Elysée.

Avant sa déclaration, la première solennelle du chef de l’Etat depuis le début de la crise, ce dernier doit s’entretenir avec le ministre de la Santé Olivier Véran. Emmanuel Macron rencontrera ensuite les acteurs du conseil scientifique mis en place mercredi pour guider la décision publique afin de répondre efficacement à la crise, en présence notamment du directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Plus de 2.200 contaminés et 48 morts

Il s’agit de « faire le point sur l’état des lieux sur la base des études de modélisation de l’épidémie », indique-t-on à l’Elysée. Emmanuel Macron réunira ensuite à déjeuner à l’Elysée les responsables habituellement présents au conseil de défense sur le coronavirus. Ces consultations « visent à préparer les prises de décisions de politique publique » avec la « volonté du président que ces décisions soient adossées à des expertises scientifiques », selon la même source.

Un nouveau bilan en France fait état de 2.281 personnes contaminées, dont 105 dans un état grave, et de 48 décès, soit 15 de plus en 24 heures et près de 500 nouvelles contaminations. Jérôme Salomon avait indiqué mercredi que le virus circulait « de plus en plus activement dans des territoires de plus en plus nombreux ».

« Rassurer les Français »

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, avait dit mercredi que le président allait « sans doute s’employer à rassurer les Français », trois jours avant le premier tour des élections municipales. La France est actuellement au stade 2 de l’épidémie. L’éventuelle décision d’un passage en stade 3 dépendra de critères établis par les scientifiques, avait-elle martelé, en particulier le niveau de circulation du virus dans le pays.

Notre dossier sur le coronavirus 

« Pour les mesures à prendre en stade 3, elles sont encore en cours de réflexion, compte tenu de l’état d’avancée des réflexions scientifiques », avait indiqué Sibeth Ndiaye, en précisant qu’elles ne seront pas « standards » sur l’ensemble du territoire, « visant par exemple à une fermeture systématique ». « Ce n’est pas ce que nous envisageons, en tout cas à ce stade. Notre objectif n’est pas de mettre le pays à l’arrêt », avait-elle insisté.