Réforme des retraites : Devant le Mont-Saint-Michel, une chaîne humaine contre le 49-3

CONTESTATION Edouard Philippe a annoncé le recours au 49-3 samedi pour la réforme des retraites

J.-L.D. avec AFP

— 

Le Mont Saint-Michel, illustration
Le Mont Saint-Michel, illustration — JOEL SAGET / AFP

Plusieurs dizaines de « gilets jaunes » ont formé ce dimanche devant le Mont-Saint-Michel une chaîne humaine représentant un 49-3, pour dénoncer le recours du gouvernement à cette procédure pour faire adopter sans vote la réforme des retraites​.

Les manifestants en jaune se sont donné la main pour dessiner un 49.3, visible depuis les remparts de l’abbaye. « 49.3, on n’en veut pas », ont-ils proclamé. Au micro, l’un des participants a estimé que le recours à cet article de la Constitution, décidé samedi par le Premier ministre Edouard Philippe, était « un vol de la démocratie contre le peuple ».

Des rassemblements partout

« On est là, même si Macron ne veut pas de nous, nous on est là », ont chanté les manifestants. Edouard Philippe a décidé d’utiliser samedi l’article 49-3 pour couper court au débat parlementaire enlisé à l’Assemblée nationale. Dès samedi soir, des rassemblements ont eu lieu à Paris et dans plusieurs villes de France contre la réforme des retraites et le 49-3.

Au Havre, où Edouard Philippe est candidat pour les prochaines municipales, son local de campagne a lui été tagué et caillassé par des manifestants en colère contre le 49-3. Dimanche matin, sa colistière Agnès Firmin Le Bodo, députée LREM, a été vivement interpellée par une poignée de « gilets jaunes » brandissant une pancarte portant « le 49-3 m'a tué ».