Royal envoie des textes aux autres leaders, qui se réunissent pour la contrer, et Delanoë en remet une couche

PARTI SOCIALISTE Une alliance des trois motions arrivée derrière Ségolène Royal semble possible...

E.J.

— 

Selon un responsable politique proche de Mme Royal, qui n'a pas voulu être cité, elle "est candidate": "c'est inscrit dans le score" de sa motion, et ses quatre à cinq points d'avance.
Selon un responsable politique proche de Mme Royal, qui n'a pas voulu être cité, elle "est candidate": "c'est inscrit dans le score" de sa motion, et ses quatre à cinq points d'avance. — Frederick Florin AFP/Archives
Delanoë aurait rejetté une candidature Aubry ou Hamon
Des représentants des motions de Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Benoît Hamon se sont réunis jeudi en fin de matinée à l'Assemblée nationale, leur première rencontre depuis le vote des militants, selon un responsable d'une des motions.
Selon un proche d'une des motions, les amis du maire de Paris ont opposé une fin de non recevoir à une candidature de Martine Aubry ou de Benoît Hamon au poste de premier secrétaire.

Aubry rejette les conditions de Royal

Première à répondre, la maire de Lille a rejeté jeudi les propositions faites par Ségolène Royal aux autres motions, les jugeant «pas à la hauteur des enjeux». Elle continue cependant de penser qu'il est possible de «construire une majorité de gauche» au congrès de Reims, «comme l'ont souhaité les militants».

Delanoë écrit lui aussi sa lettre en forme de réponse à Royal

Dans une lettre aux militants, le maire de Paris prend le contre-pied quasi exact des propositions de Royal. Il a insisté sur le besoin des «amis sociaux-démocrates». Ségolène Royal avait jugé «périmé» le modèle social-démocrate.
Concernant le rapport au Modem, il précise:«nous n'avons pas le droit d'être ambigus: on ne peut porter un projet de gauche qu'avec les formations politiques qui se reconnaissent durablement dans les valeurs de la gauche». Et il maintient son opposition à la baisse des cotisations. Ca sent quand même un peu l'alliance Aubry-Hamon-Delanoë...

>> Pour Aubry et Hamon, ça progresse bien, comme vous pourrez le lire ici...


Premier ralliement pour Royal

Elle va bénéficier des 1,5% du Pôle écologique, qui salue «la reconnaissance de la transformation radicale du mode de développement comme priorité forte de notre parti». Toujours ça de pris. Ils se prononcent en faveur d'«un(e) candidat(e) de large rassemblement et de profond renouvellement».

Royal écrit à ses «camarades»
Ségolène Royal a écrit à Martine Aubry, Bertrand Delanoë et Benoît Hamon pour trouver un compromis en vue du congrès PS de Reims qui s'ouvre vendredi. Elle a affiché son accord avec Martine Aubry «sur la hausse des salaires dont fait partie le SMIC», ajoutant: «la question du pouvoir d'achat va bien au-delà de la question du SMIC et englobe tous les salaires, et notamment les salaires moyens».

A Bertrand Delanoë, qui avait fait part de son «interrogation», elle répond que l'interdiction des licenciements doit concerner «les entreprises qui font des bénéfices». Elle maintient en revanche que le modèle social-démocrate est «insuffisant» et plaide pour «un Etat préventif». Sur la question des cotisations, il faut selon elle que «le niveau de cotisation soit revu à la baisse», tout en maintenant une «progressivité» encourageant «ceux qui en ont les moyens à donner plus».

A Benoit Hamon qui s'inquiétait d'une éventuelle alliance avec le Modem, elle précise n'avoir «jamais prôné un renversement d'alliance».