Israël : Le Hamas salue l'attaque de Jérusalem comme une « réponse » au plan américain

ISRAEL Une attaque à la voiture-bélier a fait 14 blessés, dont une majorité de soldats israéliens, avant l'aube jeudi près de bars et de restaurants dans le centre de Jérusalem, ont indiqué les autorités israéliennes.

20 Minutes avec AFP

— 

Attaque à la voiture-bélier à Jérusalem.
Attaque à la voiture-bélier à Jérusalem. — OREN BEN HAKOON / AFP

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué jeudi l'attaque à la voiture-bélier ayant blessé une dizaine de soldats israéliens à Jérusalem, la considérant comme une «réponse» au plan de Donald Trump pour le Moyen-Orient.

«L'opération de la résistance dans le centre de Jérusalem occupée est une réponse tangible de notre peuple au plan de destruction de Trump», a déclaré le porte-parole du Hamas Hazem Qassem dans un communiqué.

L'attaque a fait 14 blessés, dont 12 soldats

L'attaque à la voiture-bélier a fait 14 blessés, notamment 12 soldats israéliens dont un grièvement atteint, dans le centre de Jérusalem, ont indiqué les autorités israéliennes. Le Hamas a aussi salué jeudi les «actes de résistance» du «sud au nord» de la Cisjordanie occupée après des heurts meurtriers ces deux derniers jours entre Palestiniens et forces israéliennes.

Jeudi, un Palestinien de 19 ans a été tué à Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, lors d'affrontements entre manifestants et soldats israéliens. Selon des témoins, les manifestants jetaient des pierres sur les militaires alors que l'armée affirme qu'ils lançaient des objets explosifs.

La veille un jeune Palestinien avait été tué aussi lors d'affrontements avec les forces israéliennes à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. Les Palestiniens ont fustigé la semaine dernière le plan proposé par Donald Trump pour régler le conflit israélo-palestinien.

Le plan américain propose notamment de faire de Jérusalem la capitale «indivisible» d'Israël, l'annexion de pans de la Cisjordanie par l'Etat hébreu et la création d'un Etat palestinien démilitarisé et amputé de territoires annexés.

Toujours jeudi, l'armée israélienne a par ailleurs mené des frappes tôt dans la matinée contre des positions du Hamas dans la bande de Gaza, après le lancement de ballons incendiaires et des tirs de mortier vers Israël depuis l'enclave palestinienne sous blocus que contrôle le mouvement islamiste palestinien.