Municipales 2020 : Benjamin Griveaux propose de déménager la gare de l'Est, le candidat LREM de Strasbourg critique une « schnaps idée »

POLITIQUE Alain Fontanel, qui se présente sous l'étiquette LREM à Strasbourg, se moque de la dernière proposition de Benjamin Griveaux

Nils Wilcke

— 

En proposant de déménager la gare de l'Est, le candidat LREM de Paris Benjamin Griveaux s'est attiré les critiques des élus de l'Est.
En proposant de déménager la gare de l'Est, le candidat LREM de Paris Benjamin Griveaux s'est attiré les critiques des élus de l'Est. — Jacques Demarthon AFP

La dernière proposition de Benjamin Griveaux attire les railleries des internautes mais aussi dans son propre camp.

Le candidat LREM de Paris aux élections municipales a proposé ce dimanche le déménagement la gare de l'Est à la Villette pour créer un « Central Park » dans la capitale. Son idée lui a valu une volée de critiques des Alsaciens qui ont répondu à notre appel à témoignage, certains allant jusqu’à parler de « racisme anti-Alsace ». Mais aussi une fin de recevoir au sein de LREM.

La gare de l'Est se situe à quatre stations de métro de Porte de la Villette.
La gare de l'Est se situe à quatre stations de métro de Porte de la Villette. - Capture d'écran/Google Map

« Une vraie schnaps idée », kézako ?

Son homologue strasbourgeois Alain Fontanel, qui se présente aux municipales à Strasbourg sous la même étiquette politique, critique « une vraie schnaps idée » et un « non-sens sur le fond comme sur la méthode ». Une schnaps idée, kézako ?

En Alsace, cette expression désigne « une idée loufoque ou farfelue qui n’aurait pas émergé sans l’absorption préalable de quelques verres de schnaps », explique l’écomusée d’Alsace​ qui a consacré une exposition à l’emblématique alcool alsacien.

L’ancienne maire de Strasbourg, Fabienne Keller (Agir La Droite Constructive), qui soutient Fontanel, s’oppose, elle aussi, à ce qu’elle appelle « une très mauvaise idée » et défend une « une liaison efficace entre Strasbourg et Paris ».

A droite, Jean-Philippe Vetter, le candidat LR à Strasbourg a lui aussi dénoncé une idée qui « masque mal [un] manque de considération pour Strasbourg ». Le président de la région Grand Est Jean Rottner (LR), lui, ironise, en avançant que « Benjamin Griveaux a dû trop jouer au Monopoly dans son enfance ».