Motion de censure contre le gouvernement : Jean-Luc Mélenchon fustige le refus du PS et du PCF

POLITIQUE Le patron des insoumis avait proposé une motion de censure contre le gouvernement à l'occasion de la réforme des retraites

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Mardi, Jean-Luc Mélenchon avait proposé à la gauche une motion de censure contre le gouvernement à l’occasion de la réforme des retraites. Ce qu’Olivier Faure (PS) et Fabien Roussel (PCF) ont rejeté dans la foulée.

« Je suis tombé de l’arbre », a réagi ce mercredi Jean-Luc Mélenchon, fustigeant l’attitude du PS et du PCF. Le chef de file des insoumis estimait qu’une motion permettrait au Parlement « un rôle autre que le rôle misérable et réduit de délibérer d’un texte dans lequel il y a des trous », en l’absence notamment du volet financement dans le texte, qui sera examiné à partir du 17 février.

Moment peu pertinent pour les communistes

Mais une telle motion « doit conclure un processus, pas le précéder », avait estimé en réponse la cheffe de file des députés socialistes Valérie Rabault, regrettant aussi l’absence de LFI à des réunions préparant un contre-projet commun à gauche. Le groupe communiste, qui réclame aussi le retrait de la réforme, avait également jugé le moment peu pertinent, misant sur la mobilisation sociale.

« Je ne vous cache pas que je suis tombé de l’arbre », a confié Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV, critiquant « des arguments aussi naïfs pour des parlementaires chevronnés ». « Des motions de censure sur une loi ça peut venir à n’importe quel moment », a-t-il argué, rappelant que les trois groupes de gauche avaient ensemble déjà signé trois motions de censure communes.

« Je déplore que toute la gauche de l’hémicycle ne puisse pas avoir l’initiative. C’est à ça qu’aboutit l’attitude de Valérie Rabault, qui est extrêmement méprisante », a ajouté le chef de file de LFI. « Nous, nous débarrassons la pratique politique de l’hypocrisie. Valérie Rabault est pour la retraite à points, mi-chèvre mi-chou, nous c’est clair on est contre », a-t-il dit.