Emmanuel Macron n’a-t-il vraiment jamais souhaité un « joyeux Noël » aux Français depuis son élection ?

FAKE OFF Emmanuel Macron n’aurait jamais souhaité un joyeux Noël aux Français depuis son élection, selon un tweet devenu viral

Alexis Orsini
— 
Emmanuel Macron, le 19 décembre 2018, lors du
Emmanuel Macron, le 19 décembre 2018, lors du — NICOLAS MESSYASZ/SIPA
  • Sur Twitter, plusieurs personnalités du Rassemblement national reprochent à Emmanuel Macron de ne pas avoir souhaité « joyeux Noël » aux Français le 25 décembre.
  • Un internaute affirme même que le chef de l’Etat n’a jamais souhaité cette fête à ses compatriotes depuis son élection en 2017.
  • Si le président de la République n’a pas adressé un tel message sur les réseaux sociaux cette année, il l’a en revanche bien fait lors des deux années précédentes.

Le personnel gréviste de la SNCF n’est visiblement pas le seul à avoir ignoré l’appel à la trêve de Noël lancé par Emmanuel Macron le 21 décembre. Certains de ses opposants politiques sont en effet nombreux à lui reprocher l’impair qu’il aurait commis en restant silencieux… le 25 décembre.

« Nous sommes le 26 décembre et Emmanuel Macron n’a pas daigné souhaiter « Joyeux Noël » aux Français ! Ça me choque, ça m’indigne et je pense ne pas être le seul ! », s’est ainsi insurgé Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national (RN), dans une vidéo devenue virale sur Twitter peu après minuit.

Quelques heures plus tôt, l’ancien policier Sébastien Jallamion – suspendu de ses fonctions pour deux ans, en 2015, pour ses propos anti-islam – affirmait déjà dans un tweet : « Rappel : pas une seule fois, depuis son élection, Emmanuel Macron ne nous a souhaité un Joyeux Noël. A ceux qui oseraient mettre cela sur le compte de la "laïcité", je les renvoie à ces images du père fondateur de la Vème République, le dernier à avoir incarné la France [Charles de Gaulle] ».


Or, si Emmanuel Macron n’a effectivement pas adressé de « joyeux Noël » à ses compatriotes via son compte Twitter ou sa page Facebook cette semaine, il l’avait en revanche bien fait lors de ses deux premières années de mandat.

FAKE OFF

En 2017, huit mois après son élection, le président de la République avait ainsi posé aux côtés de son épouse, Brigitte, pour une photo mise en ligne sur les réseaux sociaux le 24 décembre à 18h30 avec la légende : « Nous souhaitons un joyeux Noël et de belles fêtes de fin d’année à tous nos concitoyens. Brigitte et Emmanuel Macron »


Un an plus tard, en pleine crise des « gilets jaunes », et quelques semaines après une allocution remarquée annonçant des mesures en réponse à ce mouvement social, Emmanuel Macron s’était cette fois fendu d’un message bien plus sobre, dépourvu de photo, le 25 décembre 2018 : « Brigitte se joint à moi pour souhaiter un joyeux Noël à chacun d’entre vous. »


Cette année, en revanche, le chef de l’État n’a posté aucun message semblable, que ce soit le 24 ou le 25 décembre : ses dernières publications, sur Twitter et Facebook, remontent au 23 décembre et font soit référence à la lutte contre le terrorisme, soit à son récent voyage en Côte d’Ivoire… où il a notamment partagé un repas de Noël avec des soldats français et leur a souhaité de « bonnes fêtes » (à 21’30 ci-dessous).

Contacté par 20 Minutes, l’Elysée n’avait pas donné suite à nos sollicitations sur ce sujet avant la parution de l’article. Mais l’absence de message de Noël n’est nullement révélatrice d’un « abandon » de cette fête de la part du chef de l’État. Outre le dîner de Noël aux côtés des soldats français, devenu traditionnel depuis 2017, la fête de fin d’année figurait bien à son agenda les 18 et 19 décembre, respectivement pour l’inauguration de « l’arbre de Noël de l’Elysée » – un évènement assuré par Brigitte Macron – et pour « Noël avec les enfants de la crèche de l’Elysée ».

L’arbre de Noël de l’Elysée, une tradition toujours en cours

Dans la droite lignée de ses prédécesseurs, Emmanuel Macron honore ainsi une tradition annuelle médiatisée pour la première fois par De Gaulle : la cérémonie de « l’arbre de Noël à l’Elysée », initiée sous la présidence de Sadi Carnot en 1889.

« Depuis cette date, le président de la République et son épouse invitent chaque année quelques centaines d’enfants (ceux du personnel de l’Élysée, des orphelins et nécessiteux, des premiers de la classe, etc.) à profiter d’un spectacle, à se délecter d’un goûter et à recevoir des cadeaux, le tout sous les yeux des journalistes », rappelle le site PrésidenScope.


Un « silence » présidentiel déjà reproché… à François Hollande

Les critiques aujourd’hui adressées à Emmanuel Macron autour de son « silence » n’ont, elles non plus, rien de bien nouveau. En 2013 et en 2014, déjà, certains membres de l’opposition n’avaient pas manqué de critiquer François Hollande pour n’avoir adressé aucun « joyeux Noël » à ses compatriotes – ce qu’il avait toutefois finalement fait via le compte Twitter de l’Elysée, le 25 décembre 2013 dans l’après-midi.


Des reproches devenus traditionnels pour certaines personnalités politiques, à l’instar de l’ancienne ministre Nadine Morano, qui n’a pas manqué de fustiger Emmanuel Macron cette année, après avoir déjà pointé du doigt son prédécesseur à plusieurs reprises.