Municipales à Paris : Hidalgo et Dati « manifestement complices », selon Griveaux

CAMPAGNE Pour le candidat investi par LREM, les deux élues cherchent à « préserver le statu quo »

20 Minutes avec AFP

— 

Benjamin Griveaux au Théâtre du Gymnase à Paris, le 26 novembre 2019.
Benjamin Griveaux au Théâtre du Gymnase à Paris, le 26 novembre 2019. — ISA HARSIN/SIPA

Rachida Dati, candidate des Républicains pour les municipales à Paris, et la maire PS Anne Hidalgo « sont manifestement complices » pour « préserver le statu quo », estime Benjamin Griveaux, le candidat investi par LREM, dans un entretien au Parisien.

« Rachida Dati et Anne Hidalgo (pas encore officiellement candidate, ndlr) sont manifestement complices. Toutes deux veulent préserver le statu quo. Elles ont besoin l’une de l’autre pour enfermer les Parisiens dans l’affrontement gauche-droite qui les a tant servies », a déclaré Benjamin Griveaux dans cet entretien mis en ligne dimanche soir.

Cédric Villani « s’éloigne de plus en plus de La République en marche »

« Or, ça les Parisiens n’en veulent plus », ajoute-t-il. « Les Parisiens veulent une nouvelle équipe et un nouveau maire ». Les récents sondages commandés par les candidats LREM Benjamin Griveaux ou dissident Cédric Villani, et relayés par la presse, estimaient à « environ 60 % les Parisiens sondés qui souhaitent changer de maire ». A propos de Cédric Villani, Benjamin Griveaux estime qu’il « s’éloigne de plus en plus de La République en marche ». « C’est notamment le cas lorsqu’il propose un référendum sur les retraites ».

A la question de savoir si la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa, sera candidate à ses côtés, Benjamin Griveaux répond : « je souhaite qu’elle puisse nous accompagner dans cette campagne : nous le dirons en début d’année prochaine ».