Ariège : Christine Téqui première femme élue à la tête du conseil départemental

ELECTION La socialiste Christine Téqui succède à Henri Nayrou, démissionnaire, à la tête du conseil départemental de l’Ariège. La maire de Seix, 56 ans, était jusqu’alors première vice-présidente

N.S. avec AFP

— 

Christine Téqui, première femme élue à la tête du conseil département de l'Ariège.
Christine Téqui, première femme élue à la tête du conseil département de l'Ariège. — CD Ariège

Vendredi, le conseil départemental de l’Ariège (CD09) est devenu le treizième de France dirigé par une femme. Avec 19 voix sur 25, Christine Téqui a été élue à la tête de cette assemblée, qui n’avait jusqu’à présent été présidée que par des hommes.

Cette socialiste de 56 ans, ingénieure en informatique, succède à Henri Nayrou (également PS), 75 ans, en poste depuis 2014. L’ancien directeur et ex-rédacteur en chef de Midi Olympique avait annoncé sa démission le 21 octobre pour des raisons personnelles.

Jusqu’alors première vice-présidente du CD09, Christine Téqui évoque « un changement dans la continuité ». « On s’est fixé des axes d’action : on va défendre notre territoire car l’Etat nous retire des dotations, associer plus encore les autres forces politiques, développer les énergies renouvelables », détaille la maire de Seix, village de 700 habitants dans le Couserans, petit pays de l’ouest de l’Ariège.

Favorable au retrait de l’ours

La nouvelle présidente se veut une « élue de montagne et de terrain ». Elle a clairement pris parti sur la question de l’ours, source de vives tensions dans ce département pyrénéen de 150.000 habitants. Comme de nombreux éleveurs, Christine Téqui réclame « un retrait » du plantigrade, afin d’assurer la « sécurité des biens et des personnes ».