Nîmes : La députée aurait construit une piscine sans permis et en partie sur un terrain municipal

POLITIQUE La présidente de la commission de la Défense à l’Assemblée (LREM) est épinglée par Le Canard enchaîné pour avoir fait construire une piscine en s’affranchissant des règles d’urbanisme et en empiétant sur un terrain municipal

Jérôme Diesnis

— 

Françoise Dumas, élue de la République en Marche sur la 1ère circonscription du Gard (illustration issue de la profession de foi en 2017).
Françoise Dumas, élue de la République en Marche sur la 1ère circonscription du Gard (illustration issue de la profession de foi en 2017). — Françoise Dumas

La députée de la première circonscription du Gard, Françoise Dumas (LREM), a été épinglée par Le Canard enchaîné dans son édition du 6 novembre. L’hebdomadaire révèle que la députée a fait construire sans autorisation une piscine en empiétant sur un terrain appartenant en partie à la ville de Nîmes. Les faits remontent à 2012, quand la conseillère régionale – alors membre du PS, en pleine campagne électorale pour les élections législatives – avait déposé un permis de construire.

Elle se défend en expliquant qu’elle n’aurait pas reçu de réponse de la mairie. Elle en a déduit qu’elle pouvait donc s’affranchir des règles d’urbanisme. «Il y a eu un manque de vigilance», reconnait-elle. Le permis de construire lui avait en fait été refusé : « Vous m’apprenez l’existence de ce refus », a-t-elle indiqué à l’hebdomadaire. La présidente de la commission de la défense nationale et des forces armées à l’Assemblée nationale a également pris quelques libertés avec le cadastre, puisque la piscine déborde d’un mètre sur le domaine municipal.

En conseil municipal le 16 novembre

L’élue précise que le découpage des terrains « n’avait pas fait l’objet de bornage ». Elle assure avoir fait depuis les démarches de régularisation et plaide « la bonne foi », auprès de Midi Libre. Elle a donc fait une demande d’achat du terrain communal sur lequel déborde sa piscine. Le dossier doit passer en conseil municipal le 16 novembre. Reste à savoir ce qu’il va advenir de cette piscine…