LREM : 76 soutiens de Macron souhaitent la création d'un pôle de gauche au sein de la majorité

EMMANUEL MACRON Ils souhaitent une majorité qui prenne plus en compte les questions sociales

J.-L.D.

— 

Des militants LREM lors d'un meeting à la Mutualité pour les européennes, le 24 mars 2019.
Des militants LREM lors d'un meeting à la Mutualité pour les européennes, le 24 mars 2019. — ISA HARSIN/SIPA

76 élus, ex-élus et militants de La République en marche ont composé un manifeste dans Le Journal Du Dimanche dans le but de créer un pôle de gauche au sein du parti majoritaire. Se disant pour la plupart « issu du Parti socialiste » et devant faire « face à la vague populiste et démagogique en Europe », ils disent constater « de profondes fractures sociales, territoriales et ­culturelles [qui] menacent la cohésion nationale et les fondements de nos démocraties​. Le pacte républicain est fragilisé. La réduction des inégalités et la laïcité doivent rester au cœur de nos valeurs et de notre exigence républicaine. »

De fait, ils souhaitent « un pôle de gauche indépendant de LREM au sein de la majorité présidentielle, ­autour de ministres tels que ­Jean-Yves Le Drian et Olivier ­Dussopt, et de régénérer notre démocratie par la mobilisation des territoires et la ­participation citoyenne. »

Rendre la majorité plus pluraliste

Ce pôle de gauche permettrait selon eux de « prendre en compte le besoin de protection sociale, économique, ­écologique, identitaire et militaire de ses peuples » et de « revaloriser ­l’éducation et la culture pour offrir à ­chacun le bagage éducatif nécessaire à son ­autonomie dans la société de ­l’Internet et des réseaux sociaux ».

Ils prennent le temps de réitérer leur soutien à Emmanuel Macron, indiquant que « le cap est le bon et la France est ­gouvernée » et qu’ils souhaitent « la réussite des ­réformes et de ce quinquennat. » Néanmoins, ils sont « convaincus qu’il faut élargir la majorité présidentielle, la rendre plus ­pluraliste et y faire entendre fortement une voix sociale et républicaine ».