Municipales 2020 : A Lyon cette semaine, Emmanuel Macron va-t-il siffler la fin de la récré entre Collomb et Kimelfeld ?

POLITIQUE Le président assistera à la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Mais il est aussi attendu pour arbitrer la guerre que se livrent Collomb et Kimelfeld en vue des municipales

Elisa Frisullo

— 

En déplacement dans le Rhône en juillet, Emmanuel Macron a évité de trancher dans le duel fratricide opposant David Kimelfeld (à gauche) et Gérard Collomb (à droite) pour les municipales.
En déplacement dans le Rhône en juillet, Emmanuel Macron a évité de trancher dans le duel fratricide opposant David Kimelfeld (à gauche) et Gérard Collomb (à droite) pour les municipales. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Une visite attendue qui pourrait bien mettre fin au flou artistique total qui règne à Lyon dans l’investiture LREM pour les municipales de 2020. Trois mois après sa dernière visite entre Rhône et Saône, Emmanuel Macron doit se rendre à Lyon mercredi et jeudi pour assister à la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Organisée tous les trois ans, cette conférence réunira des chefs d’État et de gouvernement, des leaders d’opinion, des dirigeants du secteur privé, des représentants de la société civile et des acteurs de la santé publique. « Elle offre aux donateurs du monde entier une plateforme internationale pour annoncer leur promesse de dons et réaffirmer leur engagement à lutter contre trois maladies qui tuent près de 3 millions de personnes chaque année dans le monde », indique ce dimanche la préfecture du Rhône.

Le président de la République profitera aussi de sa venue à Lyon pour remettre les insignes de Grand-Croix de la Légion d’Honneur au résistant Jean Nallit.

Une rencontre avec Collomb et Kimelfeld

Mais si Emmanuel Macron est attendu à Lyon, c’est aussi pour trancher le conflit qui oppose le maire de Lyon Gérard Collomb et le président de la métropole David Kimelfeld en vue des municipales. Après des mois de guerre fratricide, les deux hommes ont tenté de trouver un terrain d’entente ces dernières semaines. Mais ils ne sont finalement pas parvenus à trouver un accord lors de leur dernière rencontre vendredi.

Le président, qui avait rencontré les deux hommes en juillet, tentera-t-il de les raisonner ? Mettra-t-il fin au suspense en sifflant la fin de la récré et en affichant clairement son soutien pour l’un plutôt que l’autre, ou laissera-t-il la situation perdurer au risque de clairement fragiliser la future candidature LREM ? Des réponses devraient se dessiner dans quelques jours et venir nourrir une nouvelle fois ce feuilleton lyonnais à rebondissement.