Hommage à Jacques Chirac : Le président défunt a été inhumé au cimetière du Montparnasse…

HOMMAGE NATIONAL Revivez en direct cette journée de deuil national en hommage à l’ancien président de la République Jacques Chirac, décédé jeudi à son domicile parisien, à l’âge de 86 ans

S. A. et J-L. D.
— 
L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016.
L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016. — Philippe LOPEZ / AFP

L’ESSENTIEL

  • Drapeaux en berne, minute de silence… Une journée de deuil national a été décrétée ce lundi en l’hommage de Jacques Chirac, décédé jeudi à son domicile parisien, à l’âge de 86 ans.
  • A midi, un service solennel sera organisé en l’église Saint-Sulpice. Puis, Emmanuel Macron recevra au palais de l’Elysée les chefs d’Etat étrangers ayant fait le déplacement en France pour rendre hommage à l’ancien président de la République.
  • Dimanche, un hommage populaire a été rendu à Jacques Chirac, sous le dôme des Invalides. Des milliers de Français se sont inclinés devant son cercueil pour lui dire adieu.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

17h02 : C’est la fin de ce live

Merci de nous avoir accompagnés depuis ce matin en cette journée de deuil national. Merci d’avoir suivi durant huit heures cette série d’hommages rendus à l’ancien président de la République, Jacques Chirac. Plusieurs messes et cérémonies auront lieu dans la semaine pour saluer la mémoire du président défunt.

16h45 : Devant l’église Saint-Sulpice, on salue Chirac « le président, le maire, l’homme »

Romain Lescurieux, journaliste à 20 Minutes, a assisté à l’ultime adieu des Français au président Jacques Chirac, décédé jeudi à l’âge de 86 ans. Qu’ils soient retraitée, membre du Souvenir Français (une association qui garde le souvenir des soldats morts pour la France par l’entretien de tombes et de monuments), ils tenaient à être présents aux côtés de la famille et les proches du président défunt à ce dernier hommage solennel.

 

16h25 : Une messe en hommage célébré ce soir à Lyon

Une messe en l’hommage de Jacques Chirac, décédé jeudi à l’âge de 86 ans, sera célébrée ce lundi en fin d’après-midi à Lyon par le père Jean-Eudes Chavanat. Cette célébration se déroulera à 17h30 en la basilique de Fourvière, a annoncé le diocèse de Lyon.

 

16h16 : Forte affluence au musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Le musée du Quai Branly-Jacques Chirac, gratuit jusqu’au 11 octobre en hommage à l’ancien président de la République, à l’origine de sa création, a vu sa fréquentation s’envoler ce week-end selon des chiffres communiqués par l’établissement à l’AFP.

Dimanche, le musée consacré aux arts premiers, qui avait été rebaptisé « Quai Branly – Jacques Chirac » en 2016, a accueilli 19.590 visiteurs. Un niveau remarquable, le musée accueillant habituellement 3.000 à 5.000 visiteurs le dimanche (hors premier dimanche du mois où il est gratuit), en fonction de la programmation et des activités proposées.

Depuis l’annonce du décès jeudi de l’ancien président, 37.690 visiteurs au total se sont rendus au musée, d’après un décompte effectué par l’établissement.

16h05 : Claude Chirac se recueille devant la tombe de son père

Au cimetière du Montparnasse, Claude Chirac, la fille du président décédé, se recueille devant la tombe de son père. Sur l’épitaphe du défunt, surmonté d’une croix blanche, on peut lire : « Jacques Chirac, 1932-2019 ». 

Claude Chirac se recueille devant la tombe de son père défunt, Jacques Chirac, inhumé au cimetière du Montparnasse, ce lundi après-midi.
Claude Chirac se recueille devant la tombe de son père défunt, Jacques Chirac, inhumé au cimetière du Montparnasse, ce lundi après-midi. - Philippe LOPEZ / AFP

 

15h57 : Un parc portera le nom de Jacques Chirac à Levallois

« Le Parc Collange portera le nom de » Parc des Cinq Continents – Jacques Chirac », a annoncé la maire de Levallois, Isabelle Balkany, sur son compte Twitter.

 

15h50 : Le XV de France,  la Commission européenne, Arianespace, les députés du Québec… Les hommages se poursuivent

Les impératifs liées à la Coupe du monde de rugby n'ont pas empêché le XV de France de rendre hommage à Jacques Chirac.

Les « drapeaux sont en berne en mémoire de l’ancien président de la République française » à la Commission européenne. Son président n’a pas participé à l’hommage solennel ce midi à l’église Saint-Sulpice en raison de problème de santé.

Arianespace rend hommage à Jacques Chirac avec ce dessin :

Le drapeau est en berne à l’Assemblée nationale québecoise rapporte le chef du bureau parlementaire de Radio-Canada, Sébastien Bovet.

 

15h39 : Une minute de silence également observée en ouverture du Congrès des régions

Les présidents de région ont rendu hommage à Jacques Chirac lundi à Bordeaux en ouverture du 15e Congrès des régions, dont le programme a été modifié après le décès de l’ancien chef de l’Etat. Alain Rousset (PS), président de Nouvelle-Aquitaine, a évoqué « le Corrézien », « amoureux des territoires, des gens, des traditions et de la modernité », avant de demander une minute de silence, observée également dans le reste du pays.

 

15h25 : Le corps de Jacques Chirac a été inhumé au cimetière de Montparnasse

L’ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016, comme en témoignent ces deux photos. Seule la famille ainsi que quelques amis proches étaient présents.

L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016.
L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016. - Philippe LOPEZ / AFP

 

L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016.
L'ancien président Jacques Chirac a été inhumé dans la plus stricte intimité, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en 2016. - Philippe LOPEZ / AFP

 

15h20 : Cette journée d’hommages à Jacques Chirac n’est pas au goût de tous

Les hommages rendus à Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice ou encore la minute de silence observée dans les écoles et les administrations ne sont pas partagés par tous. Comme en témoignent cette série de tweets du porte-parole du NPA [Nouveau Parti anticapitaliste], Philippe Poutou.

 

15h : Une minute de silence a été observée par les députés dans la cour d’honneur du Palais-Bourbon…

Plusieurs responsables politiques actuels comme Jean-Luc Mélenchon (LFI) et anciens comme Jean-Louis Debré ont observé lundi une minute de silence en hommage à Jacques Chirac, dans la cour d’honneur de l’Assemblée nationale. Trois anciens présidents de l’Assemblée, dont M. Debré, Bernard Accoyer (LR) et François de Rugy (LREM) se sont joints à cet « hommage au grand républicain » qu’était Jacques Chirac, selon les mots de Richard Ferrand, titulaire actuel du perchoir à l’origine de ce rendez-vous, au même moment que la minute de silence dans les écoles et administrations.

Encadrés par la garde républicaine, tous se tenaient devant une photo géante de Jacques Chirac à la tribune du Palais-Bourbon, à côté de deux drapeaux barrés de noir, français et européen. Plusieurs présidents de groupes politiques étaient également présents, outre M. Mélenchon : Christian Jacob (LR), Gilles Le Gendre (LREM), Valérie Rabault (PS) et André Chassaigne (PCF).

Egalement au Sénat :

Plusieurs écoles, mairies, casernes de sapeurs-pompiers, préfectures, ministères ont aussi observé cette minute de silence :

 

14h56 : Pourquoi l’hommage à Jacques Chirac dans les écoles hérisse certains enseignants

Delphine Bancaud, journaliste à 20 Minutes, explique pourquoi la recommandation du ministère de l’Education nationale d’évoquer l’ancien président de la République est diversement accueillie dans le monde enseignant.

 

14h50 : Jean-Luc Mélenchon et les députés insoumis participeront à la cérémonie d'hommage laïque à l’Assemblée nationale 

 

14h44 : Une cérémonie d’hommage à Brive-la-Gaillarde

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées lundi midi devant l’Hôtel de Ville de Brive-la-Gaillarde pour un dernier hommage à Jacques Chirac, célébrant son amour de la Corrèze, terres de ses racines familiales et de ses premiers pas en politique.

« Les Corréziens se sentent comme orphelins », a déclaré à la tribune le maire Frédéric Soulier (LR), rappelant les « 50 ans de combats politiques » de l’ancien président. « Son allant, sa simplicité ne furent jamais altérés par ses responsabilités », a-t-il ajouté, célébrant un homme qui avait « la culture chevillée au corps », avant que la foule n’observe une minute de silence.

A Tulle, plus de 150 Corréziens ont participé à un autre hommage dans l’amphithéâtre du conseil départemental. Le maire LR d’Ussel, Christophe Arfeuillère, a salué « un homme d’exception qui a consacré sa vie à la France et à la Corrèze » avant de retracer son parcours politique. Un petit film était diffusé ensuite traçant le portrait de l’ancien président dans son département de cœur.

A 15h00, les fonctionnaires présents dans la tour administrative sont invités à se recueillir pendant une minute de silence sur le parvis du bâtiment. L’hommage de la Corrèze à son compatriote devait se terminer en fin d’après-midi avec une messe à 18h30 dans la cathédrale de Tulle. C’est dans ce département que Jacques Chirac entame sa carrière politique en 1965, quand il est élu pour la première fois conseiller municipal de Sainte-Féréole, village d’où sa famille est originaire.

Un hommage particulier sera également rendu à l'ex-président le week-end des 5 et 6 octobre en Corrèze, sa terre d'élection. 

14 h 35 : Une foule encore très présente à Saint-Sulpice

Alors que la cérémonie est terminée depuis près d’une heure, les passants sont encore très nombreux à Saint-Sulpice, notamment ceux n’ayant pas pu aller dans l’église rendre hommage à l’ex-président.

 

14 h 30 : Une situation policière renforcée à Paris

 

14 h 15 : Des personnes présentes pour rendre hommage

 

 

14 h 05 : Les dernières images de Jacques Chirac dans son intimité

 

14 h 00 : Le convoi funéraire arrive au cimetière du Montparnasse

 

 

13 h 50 : Des transports encore impactés dans l’après-midi

En raison de l’inhumation de la dépouille au cimetière Montparnasse, les transports parisiens auront parfois des itinéraires perturbés. La station Saint-Sulpice sur la ligne 4 a notamment été fermée, mais de nombreux bus passant autour du cimetière Montparnasse verront leurs trajets ralentis, détournés et leurs effectifs diminués.

13h45 : Une salade corrézienne en hommage à Chirac pour 69 invités à l’Elysée

Une salade corrézienne doit être servie lundi aux 69 dirigeants reçus à l’Elysée à la suite de la cérémonie d’hommage.

Ce déjeuner, dans la salle des fêtes de l’Elysée, contient plusieurs « clins d’oeil » préparés par le chef du palais, Guillaume Gomez, qui était déjà dans les cuisines lorsque Jacques Chirac était président, de 1995 à 2007. Les mets seront ainsi servis dans la vaisselle ayant été réalisée durant son mandat, a indiqué l’Elysée.

Emmanuel Macron devrait être assis à la même table que l’ancien président américain Bill Clinton, le roi Abdallah de Jordanie, les Premiers ministres belge Charles Michel et libanais Saad Hariri, le grand duc du Luxembourg, les présidents du Congo Denis Sassou N’Guesso et d’Italie Sergio Mattarella ainsi que l’ancien dirigeant sénégalais Abdou Diouf.

Les anciens présidents français François Hollande et Nicolas Sarkozy doivent présider d’autres tables. Au total, 69 personnes doivent participer à ce déjeuner, sans la présence du président russe Vladimir Poutine, selon l’Elysée.

13h35 : Notre vidéo sur les hommages rendus à l'ancien président

 

 

13h28 : Le cercueil de Jacques Chirac quitte l’église Saint-Sulpice

Après l’ultime adieu à Jacques Chirac, les époux Macron saluent Claude Chirac et sa famille. Sous les applaudissements nourris de la foule et les tintements de la cloche, le cercueil de Jacques Chirac quitte l’église Saint-Sulpice. Béni une dernière fois par l’archevêque de Paris, le convoi funéraire se rendra en direction du cimetière de Montparnasse où Jacques Chirac sera inhumé dans l'intimité cet après-midi.

Après un ultime adieu à l'église Saint-Sulpice, Jacques Chirac sera inhumé dans l'intimité au cimetière de Montparnasse.
Après un ultime adieu à l'église Saint-Sulpice, Jacques Chirac sera inhumé dans l'intimité au cimetière de Montparnasse. - Capture d'ecran/BFMTV

 

Après un ultime adieu à l'église Saint-Sulpice, Jacques Chirac sera inhumé dans l'intimité au cimetière de Montparnasse.
Après un ultime adieu à l'église Saint-Sulpice, Jacques Chirac sera inhumé dans l'intimité au cimetière de Montparnasse. - Capture d'ecran/BFMTV

 

13h16 : L’ultime adieu à Jacques Chirac à l’église Saint-Sulpice

« Nous allons dire un dernier adieu à Jacques. Recueillons nous en pensant à tout ce que nous avons vécu avec lui, à ce qu’il est pour nous, à ce qu’il est pour Dieu », conclut Mgr Aupetit après la communion. S’ensuivront le chant du Salve Regina, l’encensement et la bénédiction.

La bénédiction lors de la messe en hommage à Jacques Chirac.
La bénédiction lors de la messe en hommage à Jacques Chirac. - Capture d'ecran/BFMTV

Seul le président Emmanuel Macron a eu un geste, en s'inclinant devant le cercueil.

 

13h13 : « L’Impromptu » de Schubert par Daniel Barenboim

Après l’homélie de Mgr Aupetit, le grand chef d’orchestre et pianiste Daniel Barenboim a joué « L’Impromptu » op. 142 numéro 2 en la bémol majeur de Franz Schubert.

 

13h05 : De nombreuses personnes assistent à la messe devant l’église

Des écrans ont été installés pour retransmettre la cérémonie officielle.

Nombreux sont les Français qui sont venus assister à la messe en hommage à Jacques Chirac, ce lundi.
Nombreux sont les Français qui sont venus assister à la messe en hommage à Jacques Chirac, ce lundi. - ERIC FEFERBERG / AFP

 

Nombreux sont les Français qui sont venus assister à la messe en hommage à Jacques Chirac, ce lundi.
Nombreux sont les Français qui sont venus assister à la messe en hommage à Jacques Chirac, ce lundi. - ERIC FEFERBERG / AFP

 

12h40 : « Il y avait chez notre ancien président un véritable amour des gens » : l’homélie de Mgr Aupetit

Après la lecture de l’Évangile choisi par la famille, Mgr Aupetit entame son homélie sur le bien commun et la fraternité en citant des moments de la vie de Jacques Chirac.

« Si nous prions pour ceux qui sont chargés de nous diriger c’est parce qu’ils ont la responsabilité du bien commun, de chacune des personnes et de l’ensemble de la communauté afin que tous puissent atteindre leur plein épanouissement (...) Le bien commun n’est pas l’intérêt général », explique-t-il. L’archevêque de Paris rappelle que le président « avait axé sa campagne de 1995 sur la fracture sociale, portant ainsi son regard sur ceux qui restent sur le bord de la route », « un mal encore difficile à traiter ».
« Un des rôles de l’église est de construire la fraternité », poursuit Mgr Aupetit. « C’est l’un des trois piliers de la République », ajoute-t-il.
« Il y avait chez notre ancien président, cet homme chaleureux soutenu par son épouse Bernadette, un véritable amour des gens », déclare-t-il. Il était « aussi à l’aise dans le salon de l’Elysée qu'au salon de l’agriculture. Beaucoup en le rencontrant se sentait considéré (…) Son amour pour sa famille était profond mais pudique ».

« «Gouverner c’est prévoir». Cette célèbre citation d’Émile de Girardin, le président Jacques Chirac l’a illustré à plusieurs reprises » : Mgr Aupetit rappelle l'opposition de Chirac à la guerre en Irak, son discours écologique prononcé en 2002 (« Notre maison brûle, nous regardons ailleurs »).

Mgr Aupetit a cité une phrase du président Chirac toujours d’actualité : « C’est en ces lieux sous le commandement des tours de Notre-Dame (…) que la France sent le plus fortement battre son cœur. Les événements dramatiques survenus à Notre-Dame nous ont montré combien cette intuition est vraie. (…) Adieu et merci Monsieur Chirac ».

Quelques personnes ont applaudi à la fin de l'homélie.

La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice.
La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice. - FRANCOIS MORI / POOL / AFP

 

12h30 : Des images de la messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice

La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice.
La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice. - Capture d'ecran/BFMTV

 

La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice.
La messe en hommage à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice. - Capture d'ecran/BFMTV

 

12h20 : Gerhard Schröder et Jean-Claude Juncker absents

L'ancien président allemand Gerhard Schröder est finalement absent de l'hommage à Jacques Chirac.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker est finalement absent pour des raisons de santé, a indiqué la Commission.

12h14 : Mgr Aupetit débute l’hommage national à Jacques Chirac

« Au-delà des intérêts particuliers des pays, il y a une fraternité universelle qui se manifeste » déclare Mgr Aupetit. Il fait référence aux nombreux chefs d’État et de gouvernement qui ont fait le déplacement.

L’archevêque de Paris, Mgr Aupetit adresse ses pensées à Bernadette Chirac, qui n’est pas présente à la cérémonie en raison de sa santé fragile. « Nous lui adressons notre affection (…) et nos prières ».

12h : Le service solennel en hommage à Jacques Chirac commence

Le service solennel commence. Le cercueil de Jacques Chirac va faire son entrée dans l’église sur le requiem de Gabriel Fauré

Près de 2.000 invités sont présents pour cet ultime hommage à l'ancien président, décéde jeudi. La feuille de messe a été distribuée au public, nombreux devant l’église de Saint-Sulpice pour la cérémonie officielle, présidée par l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit.

11h56 : Quid du protocole durant ce service solennel ?

Aux deux premiers rangs de l’église doivent prendre place la famille, avec Claude Chirac au coin de l’allée centrale. Sur la droite, Emmanuel Macron et son épouse, le Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des Assemblées Gérard Larcher et Richard Ferrand, ainsi que les anciens chefs de l’Etat Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni, François Hollande, Valéry Giscard d’Estaing et son épouse Anne-Aymone.

Derrière la rangée d’Emmanuel Macron, la totalité du gouvernement doit s’installer puis les anciens Premiers ministres, notamment Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve ou Edith Cresson. Des chiraquiens purs sucre, comme l’ancien Premier ministre Alain Juppé qui l’a accompagné pendant plus de 40 ans, mais aussi d’anciens adversaires qui ont salué depuis jeudi les qualités humaines de Jacques Chirac à défaut de son bilan, lui rendront hommage.

Assister à la cérémonie, selon un ordre protocolaire strictement établi, permettra aussi de se mêler aux dirigeants et ex-dirigeants venus du monde entier. Les têtes couronnées – le Grand-duc du Luxembourg, le prince de Monaco, le roi de Jordanie, ou le prince d’Andorre – doivent côtoyer le président du Congo Denis Sassou-Nguesso, Vladimir Poutine et Bill Clinton. L’ex-président américain est l’un des rares qui ne pourra pas participer au déjeuner donné à l’issue de la cérémonie à l’Élysée.

11h54 : Le couple Macron est arrivé

Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron sont entrés dans l'église Saint-Sulpice.

11h53 : L'ex-président Valéry Giscard d'Estaing et son épouse Anne-Aymone sont arrivés

Le troisième ancien président, conviés à l'hommage solennel, sont arrivés.

11h47 : Les ex-présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy sont arrivés

Les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy – accompagné de son épouse Carla Bruni-Sarkozy – sont arrivés à l’église Saint-Sulpice.

11h45 : L’hommage de Notre-Dame, dont le bourdon a tinté pour la première fois depuis l’incendie

Le bourdon de Notre-Dame de Paris a tinté lundi en fin de matinée, dans le cadre de l’hommage rendu au président Jacques Chirac, une première depuis l’incendie qui a ravagé partiellement l’édifice en avril. « Nous avons fait tinter manuellement le bourdon, au départ du convoi du cercueil de l’ex-président des Invalides », a-t-on indiqué au service communication de la cathédrale.

C’est la première fois que le bourdon retentit, depuis l’incendie du 15 avril qui a partiellement ravagé l’édifice gothique de 850 ans, a-t-on précisé. Il n’avait pas été actionné manuellement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

11h27 : Les invités arrivent à l’église Saint-Sulpice

L'assistance dans ce deuxième plus grand édifice religieux derrière Notre-Dame sera à la mesure de l'afflux de messages parvenus du monde entier depuis jeudi: 2.000 invités, dont 80 personnalités étrangères, chefs d'Etat et de gouvernement, anciens dirigeants et membres de famille royales, ont annoncé leur venue pour honorer ce grand fauve de la politique française, maire de Paris, plusieurs fois ministre et Premier ministre puis deux fois élu président de la République (1995 à 2007). Omniprésent pendant plus de quatre décennies, mais très affaibli ces dernières années.

L'ancien président américain, Bill Clinton, a été très applaudi à son arrivée. Les invités sont accueillis par le Premier ministre Edouard Philippe et par l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit, qui préside la messe.

 

11h25 : Le cortège funèbre quitte les Invalides en direction de l'église Saint-Sulpice

11h20 : Proches de Jacques Chirac et politiques français arrivent à l’église Saint-Sulpice

Alain Juppé, François Baroin et Michèle Laroque, Patrick Poivre d’Arvor, la famille Chirac, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, Jacques Toubon, Manuel Valls, Lionel Jospin [ex- Premier ministre de Jacques Chirac]… La famille, les amis de Jacques Chirac et les politiques français arrivent à l’église Saint-Sulpice pour le service solennel.

Claude Chirac, la fille de Jacques Chirac, a été très applaudie à son arrivée.

 

11h13 : Le cortège funéraire se prépare à partir vers l’église Saint-Sulpice pour le service solennel

Après la cérémonie suivie d’honneurs funèbres militaires aux Invalides, le cortège funéraire rejoindra l’église Saint-Sulpice pour le « service solennel », qui débutera à midi, en présence de presque toute la classe politique française et de nombreux dignitaires étrangers. En chemin, il longera brièvement la Seine pour ensuite emprunter le boulevard Saint-Germain, où Jacques Chirac a tant de souvenirs politiques et intimes. L’Assemblée nationale où il siégea dès 1967 en tant que député, Science Po où il a rencontré sa future épouse Bernadette, la brasserie Lipp ou encore La Rhumerie, où il aimait se détendre.
En milieu de matinée, les agents de police postés ont commencé à fermer le boulevard à la circulation et des barrières de sécurité ont été installées le long des trottoirs.
Devant l’église Saint-Sulpice, à deux pas de son dernier domicile rue de Tournon et où le jeune Chirac vendait le journal L’Humanité à la criée, deux écrans géants ont été installés. Quelque deux cents personnes étaient déjà réunies sur le parvis avant 10 heures pour saluer une dernière fois l’ancien président. À l’Eglise Saint-Sulpice, ce sont les officiers de sécurité (à l’Elysée et après) de Jacques Chirac qui porteront son cercueil. « C’était important pour nous. Ils ont été nos murs porteurs en quelque sorte » tout au long de ces années, a souligné Claude Chirac à l’AFP.
Bernadette Chirac, affaiblie, ne sera pas présente ensuite à l’hommage officiel à l’Eglise Saint-Sulpice à midi.

11h10 : Le cercueil de Jacques Chirac quitte la cour des Invalides

Au son de la marche funèbre de Chopin, le cercueil de l'ancien chef d'Etat, décédé jeudi à l'âge de 86 ans, quitte les Invalides, suivi par Emmanuel Macron.

Le cercueil de Jacques Chirac quitte les Invalides.
Le cercueil de Jacques Chirac quitte les Invalides. - Capture d'ecran/BFMTV

 

11h : Le cercueil de l'ancien président français, porté par des Gardes républicains, entre dans la cour des Invalides

Les honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron.
Les honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron. - Capture d'ecran/BFMTV

 

Les honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron.
Les honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron. - Capture d'ecran/BFMTV

 

es honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron.
es honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac dans la cour des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron. - Capture d'ecran/BFMTV

 

10h50 : La Marseillaise retentit

 

10h49 : L’armée rend les honneurs funèbres militaires à Jacques Chirac

Avant le départ du convoi militaire vers l’église Saint-Sulpice, les honneurs militaires sont rendus à Jacques Chirac, en présence d’Emmanuel Macron et son épouse [arrivés à l’issue de la cérémonie privée]. La ministre des Armées, Florence Parly, est aussi présente.

 

10h31 : Quelques informations sur la disposition protocolaire dans l’église Saint-Sulpice
Comme nous l’avons expliqué dans un précédent post, les arrivées des politiques et personnalités françaises et étrangères seront minutées. Selon nos confrères du Figaro et de Franceinfo, à gauche du cercueil se trouveront notamment la famille et les anciens ministres de Jacques Chirac. A droite, seront installés le gouvernement (Emmanuel et Brigitte Macron, Edouard Philippe, Richard Ferrand et Gérard Larcher), les anciens présidents (Nicolas Sarkozy, François Hollande et Valéry Giscard d’Estaing), ainsi que les chefs d’Etat étrangers qui ont fait le déplacement.

La feuille de messe a été distribuée au public, déjà nombreux devant l’église de Saint-Sulpice.

 

10h22 : L’organiste Daniel Roth jouera des œuvres de Franck et de Fauré au service solennel

L’organiste Daniel Roth, titulaire du Grand-Orgue Aristide Cavaillé-Coll de Saint-Sulpice à Paris, jouera au grand orgue lors du service solennel en hommage à Jacques Chirac. « Nous écouterons des œuvres de Franck et de Fauré en présence de Daniel Barenboim [grand chef d’orchestre argentin et israélien] », détaillent Les Orgues de Saint-Suplice sur leur compte Twitter.

 

10h11 : Dans la cour des Invalides, les militaires arrivent pour rendre les honneurs à Jacques Chirac

A l’issue de la cérémonie familiale, les honneurs militaires seront ensuite rendus à Jacques Chirac dans la cour d’honneur des Invalides, en présence d’Emmanuel Macron.

 

10h04 : Quels sont les précédents pour le deuil national ?

Le deuil national qui est observé ce lundi en hommage à l’ancien président Jacques Chirac, décédé jeudi à l’âge de 86 ans, a peu de précédents en France. Le dernier en date remonte à juillet 2016, et avait été décrété après l' attentat du 14 juillet à Nice.

Pris par décret du chef de l'Etat, le deuil national consiste à mettre les drapeaux en berne sur les édifices publics, à observer des minutes de silence, et peut s’accompagner de la fermeture des administrations et de cérémonies. Quels sont les précédents ?

 

9h57 : La foule et les journalistes patientent pendant les derniers préparatifs devant l’église Saint-Sulpice

Les journalistes accrédités pour couvrir l’hommage solennel à Jacques Chirac, qui aura lieu ce midi, s’installent progressivement. De nombreux Français sont également déjà présents devant l’église Saint-Sulpice pour un ultime adieu à l'ex-chef d'Etat. La foule pourra suivre la cérémonie sur les grands écrans installés.

 

9h43 : Comment va se dérouler l’hommage solennel à Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice ?

Après la cérémonie privée aux Invalides, les honneurs militaires seront rendus à Jacques Chirac à 10h45 dans la cour des Invalides, en présence d’Emmanuel Macron. 

A 11 heures, le convoi funéraire, encadré par une grande escorte, rejoindra ensuite l’église Saint-Sulpice. Le public pourra rendre à cette occasion un dernier hommage au président Chirac décédé, au cours du trajet dans Paris.

À l’Eglise Saint-Sulpice, ce sont les officiers de sécurité (à l’Elysée et après) de Jacques Chirac qui porteront son cercueil. « C’était important pour nous. Ils ont été nos murs porteurs en quelque sorte » tout au long de ces années, a souligné Claude Chirac.

Les arrivées des politiques français et personnalités étrangères seront minutées.

Dans le détail, les ministres et les ambassadeurs arriveront sur le parvis de l’église à 10h45, le Premier ministre Edouard Philippe à 11 heures. A 11h15, ce sera au tour des chefs d’Etat et de gouvernement étrangers, suivis par les présidents de l’Assemblée et du Sénat à 11h40.

Les anciens présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing arriveront à 11h45, quelques minutes avant le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron, attendus pour 11h50.

9h29 : Bernadette Chirac est présente à la cérémonie privée en hommage à son époux

Quelque 200 personnes, dont des figures politiques proches, participent ce lundi matin à la cérémonie privée aux Invalides, qui débute à 9h30 en hommage à l’ancien président Jacques Chirac. Son épouse, Bernadette, a fait le déplacement, a indiqué leur fille Claude Chirac à l’AFP. A la fin de la cérémonie, c’est Martin Chirac-Rey, 23 ans, petit-fils unique de l’ancien président, qui prendra la parole pour rendre hommage à son grand-père. La famille ainsi que tout le personnel médical qui s’est occupé de Jacques Chirac seront là. La cérémonie familiale est célébrée notamment par le Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque de Basse-Terre (Guadeloupe), ami du couple Chirac.

Bernadette Chirac, affaiblie, ne sera en revanche pas présente ensuite à l’hommage officiel à l’Eglise Saint-Sulpice à midi. Elle n’est pas apparue publiquement depuis le décès de son époux jeudi.

9h23 : Les journalistes dépêchés pour couvrir l’hommage à l’église Saint-Sulpice contrôlés

Dans une vidéo publiée sur Twitter par Laurence Benhamou, journaliste à l’AFP, on peut voir un chien policier détecteur d’explosifs inspecter le matériel des journalistes du monde entier, venus couvrir l’hommage à l’église de Saint-Sulpice.

 

9h18 : Trois anciens présidents de la République présents

Les trois anciens présidents français : Valéry Giscard d’Estaing, Nicolas Sarkozy et François Hollande seront présents auprès du chef d'Etat en exercice, Emmanuel Macron lors de l'hommage solennel. 

9h11 : Près de 80 personnalités étrangères attendues à l’hommage solennel

Près de 80 personnalités étrangères, chefs d’Etat et de gouvernement, anciens dirigeants et membres de famille royales seront présents à l’hommage solennel ce lundi midi à l’église Saint-Sulpice.

Les présences du président Vladimir Poutine, du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, des présidents italien Sergio Mattarella et congolais Denis Sassou Nguesso ainsi que celle des Premiers ministres libanais Saad Hariri et hongrois Viktor Orban avaient déjà été annoncées samedi.

Dimanche, l’Elysée a également annoncé celles de l’ex-président des Etats-Unis, Bill Clinton (1993-2001), du roi Abdallah de Jordanie et de l’émir du Qatar, Tamim Bin Hamad Al-Thani. Autres ex-dirigeants du temps de Jacques Chirac, l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, l’ancien Premier ministre espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero et l’ancien président sénégalais Abdou Diouf seront également présents.

Le roi du Maroc Mohammed VI sera absent pour cause de maladie et sera représenté par le prince héritier Moulay El Hassan, a fait savoir dimanche le cabinet royal.

8h55 : Edouard Philippe s'est rendu aux Invalides

Dimanche, une foule impressionnante - 7.000 personnes selon l'Elysée - a défilé, malgré la pluie, jusque tard devant le cercueil, placé à l'entrée de la cathédrale Saint-Louis, recouvert de bleu, blanc, rouge. Lundi, avant même que le soleil ne se lève, le Premier ministre Edouard Philippe s'est rendu à son tour aux Invalides, en toute discrétion.

 

8h50 : Marine Le Pen ne viendra pas à Saint-Sulpice

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a renoncé à se rendre à la cérémonie d’hommage au président Jacques Chirac qui doit se tenir ce lundi à l’église Saint-Sulpice, après les réserves de la famille sur sa présence, a indiqué son entourage dimanche à l’AFP. « Puisque la famille Chirac ne souhaite pas respecter les usages républicains, Madame Le Pen ne se rendra pas à la cérémonie », a fait savoir son entourage, confirmant une information de BFMTV.

Bienvenue dans ce live. 20 Minutes vous fait vivre en direct cette journée de deuil national décrétée en hommage à l’ancien président de la République Jacques Chirac, décédé jeudi à son domicile parisien, à l'age de 86 ans.