Hommage populaire à Jacques Chirac : Des milliers de Français sont venus lui dire adieu

LIVE Un hommage populaire était rendu ce dimanche à l’ancien président de la République Jacques Chirac, décédé jeudi à son domicile parisien à l’âge de 86 ans

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

La chapelle ardente, à la cathédrale des Invalides.
La chapelle ardente, à la cathédrale des Invalides. — KAMIL ZIHNIOGLU / POOL / AFP

L’ESSENTIEL

  • L’ancien président de la République Jacques Chirac s’est éteint, entouré des siens, jeudi matin à son domicile, rue de Tournon à Paris, à l’âge de 86 ans.
  • Une journée de deuil national a été décrétée lundi, et un service solennel sera rendu à 12 heures en l’église Saint-Sulpice à Paris, en présence d’Emmanuel Macron. Une minute de silence sera observée à 15 heures dans les administrations et les écoles.
  • Ce dimanche, à 14 heures, un hommage populaire est rendu à l’ancien chef de l’Etat aux Invalides, où « tous ceux qui l’ont aimé pourront venir » se recueillir, indique son gendre Frédéric Salat-Baroux.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

20h : Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi avec nous.

19h51 : Marine Le Pen renonce à se rendre à la cérémonie d'hommage à Jacques Chirac lundi

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen a renoncé à se rendre à la cérémonie d'hommage au président Jacques Chirac lundi à l'église Saint-Sulpice, après les réserves de la famille sur sa présence, a indiqué son entourage dimanche. «Puisque la famille Chirac ne souhaite pas respecter les usages républicains, Madame Le Pen ne se rendra pas à la cérémonie», a fait savoir l'entourage de Marine Le Pen, confirmant une information de BFMTV.

16h58 : Le président du Burkina Faso s’est rendu à l’ambassade de France pour signer le livre de condoléances

 

16h49 : L’AFP a retrouvé Philippe Yanez dans la foule

Philippe Yanez, c’est l’homme toujours derrière les caméras (enfin, devant mais au second plan) dans les soirées électorales ou ailleurs, dans les années 1990 et au début des années 2000. Il a déjà fait ses adieux plusieurs fois à l’ancien président. D’abord rue de Tournon, au dernier domicile de Jacques Chirac, puis à l’Elysée où il a écrit un mot « à deux heures du matin ».

Il a fait partie de la mythique « course-poursuite » derrière la CX de Jacques Chirac, le soir de son élection, le 7 mai 1995. « Il fallait que je sois là. En 95, j’étais à vélo, quand tout le monde le suivait. Et à un feu rouge, il a baissé sa vitre et m’a serré la main (…) De voir passer le corbillard, ça m’a rappelé 95, l’escorte, les motos. Mais pas la main… » déclare les yeux humides le sexagénaire de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine).

 

16h42 : Le service vidéo de 20 Minutes fait le point sur les principales images de la journée

 

16h37 : Nombreux sont ceux et celles qui se prennent en selfie devant le cercueil de Jacques Chirac

Et sur les réseaux, d’ailleurs, ça ne plaît pas à tout le monde.

 

16h29 : Les Invalides seront ouvertes jusqu’à 7 heures, demain, confirme notre journaliste sur place

 

16h19 : Il y a près d’un kilomètre de file d’attente, au moins 800 m. Soir jusqu’à la station Ecole-Militaire

16h10 : Cela fait maintenant deux heures que la chapelle ardente est ouverte

Désormais, la cour des Invalides est baignée par un grand soleil. Les parapluies sont fermés.

16h06 : Notre journaliste est toujours dans la foule et poursuit ses interviews

 

16h01 : Photo de famille aux Invalides

Claude Chirac est à droite, au centre, son mari, Frédéric Salat-Baroux. Leurs deux enfants sont à gauche de la photo. Frédéric Salat-Baroux a été le dernier secrétaire général de l’Elysée de Jacques Chirac.

Au centre, Frédéric Salat-Baroux, à droite Claude Chirac, les enfant sont à gauche.
Au centre, Frédéric Salat-Baroux, à droite Claude Chirac, les enfant sont à gauche. - KAMIL ZIHNIOGLU / POOL / AFP

15h55 : 5.000 personnes ont signé les livres de condoléances placés à l’Elysée

Ce sont ces mêmes livres qui sont désormais à l’hôtel des Invalides, près de la chapelle ardente.

15h51 : Le Journal du dimanche a retrouvé l’auteur de l’attentat contre Jacques Chirac

Maxime Brunerie, c’est son nom, avait tiré sur le cortège présidentiel, le 14 juillet 2002, pendant le défilé militaire. Il est sorti de prison en 2009.

 

15h45 : Le journaliste de France 2, Thomas Sotto, note qu’au cimetière de Montparnasse, Jacques Chirac va voisiner avec… Serge Gainsbourg

 

15h39 : Visiblement, la famille de Jacques Chirac, et notamment Claude Chirac, sa fille, échangent avec les personnes qui viennent rendre hommage à l’ancien président

C’est du moins ce que l’on comprend de certaines interviews d’anonymes qui ressortent, sur les chaînes d’info

15h35 : Hakima Bounemoura est avec une de celle qui a souhaité venir aux Invalides

 

15h28 : La file est tout de même impressionnante

On trouve des jeunes et des plus âgées, dans la foule.

 

15h25 : Et le petit livret avec des extraits de discours de Jacques Chirac est distribué

 

15h21 : Très frappant d’entendre les anonymes qui attendent devant les Invalides et sont interrogés par les chaînes d’info. Ils et elles racontent toutes des anecdotes personnelles qu’elles ont eues avec Jacques Chirac

15h11 : Après la chapelle ardente, passage aux livres de condoléances

 

15h06 : Alain Madelin est devant la porte des Invalides

Malgré une campagne sur la thématique de la fracture sociale, Alain Madelin a été l’un des principaux soutiens de Jacques Chirac en 1995. Un des rares UDF à soutenir le maire de Paris à l’époque. La présidentielle passée, il sera nommé ministre de l’Economie mais devra démissionner deux mois plus tard, après des déclarations polémiques sur les retraites. Madelin sera candidat au premier tour de la présidentielle de 2002, face à Jacques Chirac.

15h03 : Jacques Toubon, un des plus fidèles à Jacques Chirac, est venu saluer sa mémoire

C’était l’un des proches de Jacques Chirac à la Mairie de Paris. Il avait été son ministre de la Justice entre 1995 et 1997. Il est aujourd’hui Défenseur des droits.

 

15h00 : Vingt-quatre ans après

En 1996, lors du décès de François Mitterrand (la dernière fois qu’un ancien président de la République est mort), la dépouille n’avait pas été présentée à la population. Mais un hommage populaire avait bien été organisé, là aussi à la veille des obsèques, sous la houlette du Parti socialiste. C’était le 10 janvier, place de la Bastille, là même où la victoire présidentielle avait été fêtée par ses supporteurs et supportrices en 1981.

 

14h54 : C’est long mais c’est loin

 

14h48 : Notre journaliste Hakima Bounemoura est désormais elle aussi dans la cour des Invalides

 

14h44 : D’après l’AFP, des milliers de personnes attendent d’entrer aux Invalides et la file s’étend sur des centaines de mètres

14h38 : La voix de Jacques Chirac, lors de ses discours présidentiels les plus mémorables, résonne dans la cour des Invalides

 

14h32 : Cédric Villani est là

Il cherche à être un lointain successeur de Jacques Chirac à la mairie de Paris et il est là ce matin dans la foule des anonymes aux Invalides. 

 

14h27 : La journaliste de 20 Minutes sur place parle avec les nombreux anonymes qui sont encore devant les Invalides

 

14h21 : Quelques images de la chapelle ardente, lors de la cérémonie interreligieuse, il y a quelques minutes

 

14h15 : Philippe Douste-Blazy est aussi là dans la file

Lui aussi a été ministre de Jacques Chirac : son ministre de la Culture, de la Santé et des Affaires étrangères.

 

14h10 : La cérémonie œcuménique est terminée

Le cercueil de Jacques Chirac est couvert d’un drapeau tricolore. A gauche, une colonne aux couleurs de l’Union européenne, à droite une autre aux couleurs de la République. Au fond, un grand portrait de l’ancien président.

14h06 : Une première cérémonie

Une cérémonie œcuménique (avec des représentants de plusieurs cultes) a actuellement lieu devant la chapelle ardente qui a été mise en place à l’intérieur des Invalides. Claude Chirac est là, mais pas Bernadette.

14h04 : Les portes des Invalides sont ouvertes

Notre journaliste, Hakima Bounemoura, est sur place.

 

13h57 : Gilles de Robien est dans la file d’attente des Invalides

Gilles de Robien, ancien maire UDF d’Amiens, a longtemps été ministre pendant le second mandat de Jacques Chirac, des Transports et de l’Education nationale, notamment.

 

13h51 : « On a tous quelque chose de Jacques Chirac », dit Edouard Philippe

Le Premier ministre paraphrase ainsi Johnny Hallyday, qui avait dit la même, à la scène d’un meeting de campagne de la présidentielle de 1988. Edouard Philippe fait un discours aux universités d’été du MoDem, qui avaient lieu ce week-end.

 

13h43 : Jusqu’au bout de la nuit

La famille de Jacques Chirac a fait savoir que la cathédrale des Invalides resterait ouverte tant qu’il y aura du monde à la porte. Bon, néanmoins, les cérémonies officielles prendront le dessus à partir de demain, 9h00.

13h32 : Jacques Chirac, président préféré des Français et des Françaises

A égalité avec Charles De Gaulle, d’après un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche. Il recueille la préférence de 30 % des sondés, en hausse de vingt points par rapport à un sondage Ifop similaire en novembre 2013. François Mitterrand, lui, dégringole de 28 à 17 %. Ce sont les sympathisants de La France insoumise (39 %) et du Rassemblement national (32 %) qui plébiscitent le plus Jacques Chirac, loin devant Les Républicains (25 %), qui lui préfèrent Charles De Gaulle (48 %).

Paradoxalement, Jacques Chirac est davantage choisi par les moins de 35 ans (47 %) – singulièrement les 25-34 ans (50 %) – que par les 35 ans et plus (23 %), dont 33 % optent pour De Gaulle.

13h23 : Point météo

Il fait gris, aujourd’hui, sur Paris. Et il pleut aussi par moments. Peut-être de quoi refroidir celles et ceux qui auraient voulu venir aux Invalides ?

13h15 : Un programme léger

Contrairement à demain, où le programme sera très officiel, aujourd’hui il n’y aura pas de discours. Ni Emmanuel Macron ni personne ne devrait prendre la parole. En revanche, on devrait entendre des extraits des discours marquants de la carrière politique de Jacques Chirac. On trouvera aussi ces extraits dans un livret souvenir qui sera distribué aux personnes qui viendront aux Invalides.

13h06 : Le corbillard est désormais dans l’enceinte des Invalides, moins d’une heure avant l’ouverture des portes au public

13h03 : Le cortège arrive esplanade des Invalides

Sous les applaudissements de la foule sur place.

12h55 : Le cortège funéraire de Jacques Chirac quitte la rue de Tournon pour les Invalides

Claude et Bernadette Chirac sont à bord. 

12h52 : Le cercueil de Jacques Chirac sera porté par ses anciens officiers de sécurité

D’après ce journaliste de l’AFP.

 

12h45 : Pas encore de mouvement, rue de Tournon

Il s’agit donc d’une cérémonie populaire qui doit avoir lieu aujourd’hui. La dépouille de Jacques Chirac sera installée sous le dôme des Invalides. Pour l’instant, rue de Tournon, là où l’ancien président de la République est mort, jeudi, par de mouvement.

12h40 : Déjà la foule

Les portes des Invalides sont encore fermées, mais la foule est déjà présente en nombre devant le bâtiment, sur l’esplanade.

Bienvenue dans ce live ! La France se prépare à rendre hommage à Jacques Chirac, après la mort jeudi à 86 ans, de l’ancien président de la République. Pour honorer la mémoire de l’ancien chef de l’Etat, acteur majeur de la vie politique durant quatre décennies, une cérémonie populaire a lieu ce dimanche à partir de 14 heures, sous le dôme des Invalides.

20 Minutes vous fait vivre en direct l'hommage populaire à l’ancien président de la République Jacques Chirac.