Auvergne-Rhône-Alpes : Pointée du doigt pour avoir déménagé à New-York, une proche de Laurent Wauquiez va démissionner du conseil régional

CONSEIL REGIONAL L'élue, partie au mois d'août, a continué de percevoir sa rémunération de conseillère régionale

20 Minutes avec AFP

— 

Le siège du Conseil régional Rhône-Alpes au Confluent
Le siège du Conseil régional Rhône-Alpes au Confluent — E. Frisullo / 20 Minutes

Pour couper court à toute polémique, la région Auvergne-Rhône-Alpes indique mercredi que la conseillère régionale LR Anne Lorne, récemment installée à New York, démissionnera à la fin de l’année.

Le temps pour elle d’achever les dossiers en cours, notamment sur les questions de harcèlement scolaire sur lesquelles elle s’était mobilisée. Et elle renonce à sa rémunération de conseillère régionale (2.450 euros bruts par mois) dans l’intervalle, précise encore la région.

« Si un élu n’est pas présent, il n’a plus ses indemnités »

Un début de polémique était né mardi dans la presse qui révélait son déménagement au mois d’août aux Etats-Unis, ce qui semblait difficilement conciliable avec ses engagements d’élue. Rapidement le président de région, Laurent Wauquiez (LR), avait indiqué qu’il souhaitait « clarifier la situation ».

« On a des règles précises à la région, assurait-il mardi soir sur le plateau de BFM Lyon. Si un élu n’est pas présent, il n’a plus ses indemnités. Je vais avoir cet échange avec Anne. Elle veut être modèle et qu’on ne puisse pas lui reprocher quelque chose sur le sujet. »

Élue fin 2015 sur la liste de Laurent Wauquiez, Anne Lorne a aussi été une militante active de la Manif pour Tous.