Lyon : Gérard Collomb raillé et critiqué sur Twitter après un selfie avec un responsable de Génération identitaire

SELFIE La photo du maire de Lyon Gérard Collomb, posant aux côtés du responsable de Génération identitaire en Provence, s’est répandue sur le réseau social ce lundi

Elisa Frisullo

— 

Gérard Collomb est vivement critiqué et moqué sur Twitter après un selfie avec un responsable de Génération identitaire.
Gérard Collomb est vivement critiqué et moqué sur Twitter après un selfie avec un responsable de Génération identitaire. — R. Lafabrègue/AFP
  • Gérard Collomb a posé pour un selfie avec le responsable de Génération identitaire Provence.
  • Un cliché qui lui vaut d’être vivement critiqué ce lundi sur Twitter.
  • Son entourage assure qu’il s’est fait piéger.

Voilà qui pourrait être bien embarrassant en pleine bataille pour l’investiture En marche dans le cadre des élections de la Métropole 2020. Depuis quelques heures ce lundi, le maire de LyonGérard Collomb est vivement critiqué et raillé sur Twitter, après un selfie pour le moins étonnant. Sur ce cliché, qui a fait le tour du réseau social, on y voit l’ancien ministre de l’intérieur posait, tout sourire et la mine détendue, aux côtés d’un certain Jérémie Piano. Ce dernier, qui a publié la photo sur Twitter, n’est autre que le responsable de Génération identitaire​ en Provence.

« Échanges intéressants avec@gerardcollomb autour de l’invasion migratoire. Le combat contre l’immigration massive de Génération Identitaire est plus que jamais légitime. Et merci encore pour les renforts sur le col de l’Echelle ! », souligne le militant identitaire. Une référence à l’opération anti-migrants menée par Génération identitaire au printemps 2018 dans les Hautes-Alpes, pour laquelle le président, le porte-parole et un ancien cadre du mouvement ont été condamnés à six mois de prison ferme.

« Gérard Collomb s’est fait piéger », assure à Lyon Capitale le cabinet du maire, interrogé par 20 Minutes mais injoignable pour l’heure. Selon son entourage, le maire s’apprêtait à aller dîner en famille à Confluence dimanche, lorsqu’il aurait été abordé par un jeune homme. Il aurait alors accepté le selfie proposé par son interlocuteur, comme il le fait souvent, sans même savoir auprès de qui il posait. « On ne peut pas demander les cartes d’identité pour des photos », ajoute son entourage, indiquant que Gérard Collomb a toujours « dénoncé ce groupuscule Génération identitaire ».