Lyon : Une subvention de Laurent Wauquiez fait polémique à la Région

POLITIQUE Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite attribuer 22.000 euros d’aide à l’association SOS Chrétiens d’Orient

C.G.

— 

Des chrétiens dans une église près de Mossoul, en Irak, le 19 juillet 2014.
Des chrétiens dans une église près de Mossoul, en Irak, le 19 juillet 2014. — Uncredited/AP/SIPA

Une subvention qui est loin de faire l’unanimité. Le groupe socialiste de la région Auvergne-Rhône-Alpes est vent debout contre la décision de Laurent Wauquiez, le président de région, de faire voter lors de la prochaine commission permanente, le 19 septembre, l’attribution d’une enveloppe de 22.000 euros destinée à l' association SOS Chrétiens d'Orient.

« Les dirigeants (de cette association) sont notoirement connus pour leur appartenance à l’extrême droite et aux mouvements identitaires et nationalistes », critique l’opposition dans un communiqué, rappelant que Laurent Wauquiez avait déjà tenté de faire voter cette subvention au mois de juin avant de la retirer.

« Laboratoire politique d’une droite dure »

« Une nouvelle fois, nous demandons le retrait de ce dossier de l’ordre du jour », explique le groupe socialiste. Et d’accuser : « Visiblement, il s’agit toujours de faire de la région un laboratoire politique d’une droite dure et identitaire ».

De son côté, la Région contactée par 20 Minutes, déclare « assumer parfaitement de défendre les Chrétiens d’Orient et les minorités en danger », « comme elle l’a fait avec énormément d’associations ». Elle répond également avoir contacté l’Ambassade de France en Irak pour se renseigner sur l’association et sollicité le ministère des affaires étrangères « pour qu’il n’y ait pas la moindre place à la polémique ».

Aucune décision encore prise

« Il n’y aura de décision finale d’attribution qu’à condition que le ministère nous confirme la qualité du travail qui est fait. Et jusque-là, aucune décision ne sera prise », assure la région précisant que l’association est « sur la liste des partenaires de la Défense » et regrettant toutefois que « certains élus se livrent à des polémiques sur les chrétiens d’Orient, une cause qui devrait rassembler tout le monde ».

Irak: la minorité chrétienne a «perdu tout espoir» selon une association