Municipales 2020 : Le Parti animaliste présentera des listes indépendantes

DEFENSE DES ANIMAUX Ce parti avait surpris en obtenant un score de 2,2 % aux dernières Européennes

20 Minutes avec AFP

— 

Image d'illustration d'une affiche du parti animaliste lors des élections législatives en 2017.
Image d'illustration d'une affiche du parti animaliste lors des élections législatives en 2017. — LOIC VENANCE / AFP

Le Parti animaliste fera cavalier seul pour les prochaines municipales en 2020. Sa cofondatrice Hélène Thouy a affirmé ce lundi que le parti présenterait ses propres listes, rejetant ainsi la main tendue des écologistes.

Lors des dernières européennes, le parti de défense des animaux avait surpris en obtenant 2,2 % des voix. Raison de plus pour tenter l’aventure en solo. « Il y aura évidemment des listes indépendantes, c’est l’essence-même du Parti animaliste », a fait savoir sur Cnews Hélène Thouy, qui était tête de liste du parti de défense de la cause animale aux européennes.

Des alliances locales envisagées

La cofondatrice du parti, avocate de métier, a exclu pour l’heure une alliance avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV), malgré les appels du pied du secrétaire national du parti écologiste, David Cormand. Le 1er juin, il avait estimé nécessaire de « construire une nouvelle force politique », précisant que « Génération écologie ou le Parti animaliste (…) y auraient toute leur place ».

« Si nous avons créé le Parti animaliste, c’est qu’il n’y avait pas d’offre politique à cet égard », a expliqué Hélène Thouy. « Le jour où les écologistes auront des mesures aussi ambitieuses que celles du Parti animaliste, effectivement, on pourra se poser la question » d’une alliance, a-t-elle poursuivi.

« Le Parti animaliste rassemble des personnes de toutes les sensibilités politiques et c’est d’ailleurs ce qui est sa force puisque toutes ces personnes ont vraiment la question animale chevillée au corps », a-t-elle ajouté. Elle n’a en outre pas exclu la possibilité d’alliances locales, en cas d’entente sur la cause animale, avec des listes qui respecteraient « des valeurs fondamentales qui sont dans notre charte, des principes démocrates, de fonctionnement républicain ».