Municipales 2020 à Paris : LREM « regrette » la candidature de Cédric Villani, sans l’exclure du parti

DECISION Le député de l’Essonne ne serait pas exclu du parti pour ne pas tomber « dans la division », a déclaré LREM

Manon Aublanc

— 

Le délégué général du parti LREM, Stanislas Guerini, le 3 décembre 2018 à Matignon.
Le délégué général du parti LREM, Stanislas Guerini, le 3 décembre 2018 à Matignon. — AFP

Quelques minutes après l'officialisation de la candidature dissidente de Cédric Villani aux élections municipales à Paris, La République en marche (LREM) a dit « regretter » cette décision, mais a affirmé que le député de l’Essonne ne serait pas exclu afin de ne pas tomber « dans la division ».

« Ce choix va à l’encontre des règles collectives du mouvement auquel il appartient et rompt l’engagement qu’il avait pris devant la Commission nationale d’investiture de soutenir le candidat qui serait désigné » en juillet, en l’occurrence Benjamin Griveaux, a indiqué le parti dans un communiqué.

« J’ai décidé d’être candidat à la prochaine élection du maire de Paris »

Ce mercredi soir, le député Cédric Villani, écarté de l’investiture LREM à la mairie de Paris, a annoncé qu’il présentait une candidature dissidente aux municipales dans la capitale, lors d’une déclaration dans une brasserie du XIVe arrondissement.

« Je vous annonce, ce 4 septembre, que j’ai décidé d’être candidat à la prochaine élection du maire de Paris », a déclaré devant de nombreux journalistes et des militants le mathématicien, éconduit en juillet par la Commission nationale d’investiture de La République en marche au profit de Benjamin Griveaux​.