Lot: «G7 envie de tout péter», la permanence de la députée LREM du Lot dégradée

DÉGRADATIONS Une personne a été interpellée peu après les dégradations commises contre une permanence LREM à Figeac, a indiqué la députée Huguette Tiegna

20 Minutes avec AFP

— 

La député Huguette Tiegna dans sa circonscription
La député Huguette Tiegna dans sa circonscription — PASCAL PAVANI / AFP photo / AFP

Des vitres brisées et des murs tagués par des inscriptions telles que «G7 envie de tout péter » et «  #Amazonie ». La permanence de la députée LREM Huguette Tiegna à Figeac, dans le Lot a été vandalisée dans la nuit, et une personne a été interpellée, a indiqué dimanche l’élue, après une série de dégradations similaires ces dernières semaines.

« Les gendarmes qui patrouillaient dans le secteur ont entendu un bruit de vitre cassée et sont immédiatement intervenus. Une personne a été interpellée et placée en garde à vue », a ajouté Huguette Tiegna, indiquant avoir « déposé plainte ».

Depuis la ratification du Ceta – traité controversé de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada – le 23 juillet, plusieurs permanences de députés LREM ont été dégradées ou murées en France. « Un mur en carton avait déjà été érigé devant ma permanence, et des affiches anti-Ceta collées, mais c’est la première fois que je subis un acte malveillant pareil », a déploré la députée.

Le sort de l’Amazonie au cœur du sommet du G7

Cet incident intervient au moment où le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète – l'Amazonie en proie à des incendies dévastateurs – est au cœur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz. Dimanche, des centaines de manifestants anti-G7 ont participé à Bayonne à un rassemblement, exhibant des dizaines de portraits d’Emmanuel Macron, qualifié de « président de la République des pollueurs », que des militants écologistes ont décrochés dans des mairies depuis février.