Emmanuel Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis à l'Elysée

DIPLOMATIE Au programme du président de la République et de ses invités, le Brexit et les différents dossiers internationaux

Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron, le 26 juin 2019 à Tokyo.
Emmanuel Macron, le 26 juin 2019 à Tokyo. — LUDOVIC MARIN-POOL/SIPA

Quelques jours avant le sommet du G7 à Biarritz (Pays Basque), le président français Emmanuel Macron va recevoir, ce jeudi, le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson, puis le nouveau chef du gouvernement grec Kyriakos Mitsotakis, a indiqué l’Elysée, ce lundi.

Le président français et le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a succédé à Theresa May, déjeuneront ensemble au palais présidentiel après une déclaration à la presse. « Il s’agit d’évoquer la question du Brexit, dans le respect des principes européens agréés à 27, mais aussi la relation bilatérale et l’ensemble des dossiers internationaux qui impliquent nos deux pays et nécessitent une coopération étroite [G7, Iran, Syrie…] », a précisé l’Elysée.

Une rencontre entre Donald Trump et Boris Johnson en marge du G7

Le gouvernement de Boris Johnson se dit déterminé à quitter l’Union européenne le 31 octobre, qu’il ait réussi ou non à renégocier l’accord conclu avec l’UE. Fin juillet, Bruxelles avait rejeté sa demande de renégocier un nouvel accord de Brexit. Avant sa rencontre avec Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique aura rencontré la veille à Berlin la chancelière allemande Angela Merkel.

Puis au G7 de Biarritz le week-end prochain, il s’entretiendra notamment avec le président américain Donald Trump, avec lequel il espère conclure un accord de libre-échange ambitieux après le Brexit.

« La France a toujours été aux côtés de la Grèce »

Jeudi, dans l’après-midi, Emmanuel Macron recevra par ailleurs le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis « pour évoquer l’ensemble des dossiers européens, bilatéraux et liés à la région de la Méditerranée orientale ».

« La France a toujours été aux côtés de la Grèce pendant la crise, comme pour accompagner la croissance et l’investissement désormais. […] Il est essentiel, pour l’UE et la région, de renforcer ce partenariat politique, économique et stratégique. » La visite de Kyriakos Mitsotakis sera sa « première visite bilatérale […] après le traditionnel déplacement à Chypre », a souligné l’Elysée.