François de Rugy au 20h: L'ex-ministre de la Transition écologique s'estime «blanchi» de toutes les accusations

AFFAIRE Revivez l’intervention de l’ancien ministre de la Transition écologique, François de Rugy, en direct sur « 20 Minutes »

N.R.

— 

François de Rugy sur le plateau du JT de France 2, mardi 23 juillet.
François de Rugy sur le plateau du JT de France 2, mardi 23 juillet. — France 2

L’ESSENTIEL

  • L’affaire François de Rugy, initiée et alimentée par les articles de Mediapart, a conduit à la démission du Ministre de la Transition écologique mardi 16 juillet.
  • François de Rugy a été accusé par le site d’information d’avoir organisé plusieurs dîners non professionnels aux frais de la présidence de l’Assemblée, poste qu’il a occupé entre juin 2017 et septembre 2018. Il lui est également reproché d’avoir rénové à grands frais l’Hôtel de Lassay.
  • Ce mardi l’enquête du secrétaire général de l’Assemblée nationale sur François de Rugy a conclu que l’ancien président de l’institution n’a commis « aucune irrégularité », en épinglant toutefois trois dîners familiaux ou amicaux qu’il pourra rembourser. Pour y réagir, l’ancien ministre est invité ce mardi soir au JT de France 2.

A LIRE AUSSI

LA VIDEO

 

22h30: C'est la fin de ce live

Merci d'avoir suivi avec nous l'intervention de François de Rugy au JT de France 2. Rendez-vous demain sur 20 Minutes pour les suites de l'affaire De Rugy. Bonne soirée.

20h32: Les premières blagues fleurissent déjà, après la déclaration de l'ex-ministre assurant qu'il était « blanchi de toutes les accusations » 

 

20h28 : La réponse de Mediapart n'a pas tardé. Edwy Plenel en profite pour faire un peu de pub 

 

20h22: L'intervention de François de Rugy est terminée. Nous allons maintenant guetter les réactions à son interview. 

20h21: Sur une éventuelle réintégration au gouvernement : « Cette question, elle ne m'appartient pas ».

20h19:  Sur l'utilisation de l'IRFM, François de Rugy rappelle qu'il a remboursé ses cotisations en 2014 et 2015: « ça n'avait aucune conséquence ni du point de vue moral, ni du point vue légal, ni du point de vue fiscal ». 

20h16: « Je vais vous dire une chose. La République de la délation, ce n'est pas la République (...) J'ai beaucoup agi pour la transparence ». Sur les photos des dîners fastueux, François de Rugy rappelle qu'en tant que Président de l'Assemblée, il avait engagé des « transformations ». « La réalité des faits, c'est que le budget réception de la présidence de l'Assemblée, c'est moi qui l'ait baissé ». 

20h15: « Médiapart a été le soutien des »Gilets jaunes ». « Soit on est dans le journalisme d'investigation (...) et on va s'en tenir à la réalité des faits. Et puis il y a un journalisme de démolition, et c'est ce que pratique Médiapart ». 

 

20h14 : « Tous mes dîners étaient dans le cadre des fonctions » indique l'ancien ministre, qui reprécise qu'il réglera les frais réclamés. 

20h11: « Je me présente devant vous en homme blanchi, blanchi de toutes les accusations » commence François de Rugy 

 

20h10 : L'ex-ministre va répondre aux questions dans quelques instants 

19H52: François de Rugy a également promis de rembourser les dîners incriminés. 

19h44: Dans l'après-midi, le Canard Enchaîné a également dévoilé la réponse de François de Rugy sur l'utilisation de son IRFM. L'ancien ministre explique qu'il a remboursé en deux temps (en 2014 et 2015) les 9.600 euros qui avaient été prélevés sur ce compte, et affirme qu'il n'aurait pas démissionné s'il avait pu présenter ses comptes bancaires au moment des révélations. 

19h43: Après les révélations, le gouvernement et l'Assemblée nationale ont conduit deux enquêtes. Celle du gouvernement a estimé que les travaux effectués dans l'appartement de François de Rugy était justifiés. Quant à l'enquête de l'Assemblée nationale sur les dîners, elle a conclu à l'absence d'irrégularités, même si elle relève que trois dîners étaient bien d'ordre privé. 

19h42 : L'ancien ministre de l'Ecologie a démissionné le 16 juillet après des révélations en série de Mediapart sur ses dîners organisés à l'hôtel de Lassay lorsqu'il présidait l'Assemblée nationale. François de Rugy a aussi été épinglé pour avoir payé, en 2013 et 2014, une partie de sa cotisation à Europe Ecologie Les Verts via son compte IRFM, normalement réservé aux frais de mandat. 

19h40 : Bienvenue dans ce live consacré à l'intervention de François de Rugy au JT de 20h de France 2.