Affaire de Rugy: Résultats des contrôles du gouvernement et de l'Assemblée mardi

FRANCOIS DE RUGY L’ancien ministre devra répondre sur ses dépenses fastueuses révélées par Mediapart

J.-L. D. avec AFP

— 

François de Rugy
François de Rugy — Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Les résultats des contrôles ordonnés par le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale sur les dépenses de François de Rugy seront connus mardi 23 juillet, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

L’ancien ministre de la Transition écologique a démissionné ce mardi après des révélations de Mediapart sur notamment l’organisation d’une dizaine de dîners fastueux à l'Assemblée lorsqu’il en était le président, puis des travaux dans son logement de fonction à l’Hôtel de Roquelaure pour un montant de 63.000 euros.

De Rugy d’accord pour se soumettre à une autorité de contrôle

A la demande du Premier ministre, « une inspection » a été conduite depuis vendredi dernier afin de s’assurer que les travaux entrepris dans le logement de fonction ministériel de François de Rugy se sont conformés au « respect des règles » et « au principe d’exemplarité », selon Matignon. Les conclusions seront livrées mardi, a indiqué la même source.

François de Rugy s’était par ailleurs dit prêt à soumettre à « une autorité de contrôle de l’Assemblée » les frais engagés pour les dîners polémiques.

Rembourser « chaque euro contesté »

Le président de l’Assemblée Richard Ferrand a missionné le secrétaire général de l’Assemblée et de la présidence « pour examiner et vérifier cette situation ». Epaulé par la déontologue de l’institution, celui-ci a procédé à des auditions, dont celle de François de Rugy, et des vérifications de factures et listes d’invités, d’après une source parlementaire.

Les conclusions de cette enquête seront là aussi connues mardi, selon la même source. L’ex-ministre s’est engagé à rembourser « chaque euro contesté ».