Démission de François de Rugy: Qui sera le prochain ministre de l'Ecologie?

MERCATO Après la démission du numéro 2 du gouvernement François de Rugy, l'exécutif va devoir lui trouver un remplaçant au ministère de la Transition écologique

L.C.

— 

François de Rugy le 14 juillet 2019.
François de Rugy le 14 juillet 2019. — PIERRE VILLARD/SIPA
  • Depuis une semaine, François de Rugy est mis en cause par des articles du site internet Mediapart pour l'utilisation d'argent public.
  • Le ministre a annoncé mardi sa démission du ministère de l'Ecologie, dénonçant un «lynchage médiatique».
  • Mais qui va lui succéder? 20 Minutes fait le point sur les remplaçants possibles.

Nicolas Hulot avait tenu un an et trois mois, François de Rugy n’aura pas fait mieux. Le ministre de la Transition écologique a présenté ce mardi sa démission du gouvernement, après près d’une semaine de révélations embarrassantes sur son train de vie. Le président Emmanuel Macron a accepté cette démission, mais, comme à son habitude, n’a pas annoncé immédiatement qui reprendra ce ministère. Qui sera le ou la troisième ministre de la Transition écologique du quinquennat Macron ? 20 Minutes a épluché les pistes.

Brune Poirson

La secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire est bien placée pour succéder à Rugy. D’abord, elle connaît bien le ministère, où elle a été nommée en juin 2017. Sa double nationalité franco-américaine est un atout pour ce poste. En outre, elle est devenue en mars la première Française élue vice-présidente de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement, l’instance écolo de l’ONU. Cerise sur le gâteau, elle serait selon certains de ses collègues, cités par L'Obs, la « chouchoute du président ».

Pascal Canfin

En août 2018, il avait dit non à Macron pour remplacer Nicolas Hulot. Mais entre-temps, le directeur général de l’ONG WWF France s'est converti au macronisme : investi par La République en marche (LREM), il a été élu député européen le 26 mai. Mais quitterait-il si tôt le Parlement européen et surtout sa toute nouvelle fonction de président de la commission Environnement ? Pascal Durand, autre transfuge écolo élu à Strasbourg sur la liste LREM, fait aussi figure de candidat.

Emmanuelle Wargon

Egalement secrétaire d’État au ministère de la Transition écologique, Emmanuelle Wargon a elle aussi un profil intéressant pour le poste. Elle a remplacé au pied levé François de Rugy ce mardi, qui devait défendre au Sénat dans l’après-midi le projet de loi énergie et climat. Auparavant, elle a fait ses preuves en relevant la tâche compliquée de conduire le « grand débat national », avec son collègue secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu. Un baptême du feu politique pour l’ancienne directrice de la communication du groupe Danone.

Barbara Pompili

La députée de la Somme a l’avantage d’avoir sur son CV une expérience de secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité sous François Hollande. Issue d’Europe Ecologie Les Verts comme François de Rugy, elle a pris l’étiquette LREM en 2017. Barbara Pompili préside actuellement la commission du Développement durable à l’Assemblée nationale.

Cédric Villani

Et pourquoi pas lui ? Le député de l’Essonne a accueilli avec amertume le choix du parti macroniste d’investir Benjamin Griveaux plutôt que lui pour l’élection municipale à Paris, le 10 juillet. « Il aura une compensation, car il a suscité un véritable engouement », estimait auprès de 20 Minutes un proche de l’exécutif au soir de l’annonce de LREM. Pourquoi pas un ministère de l’Ecologie pour le mathématicien qui voulait être « le premier maire écologiste de France » ?

Laurence Tubiana

L’ex-négociatrice pour la France lors de la COP21 a elle aussi un CV solide. Membre du Haut conseil pour le climat (HCC), elle copilote la mise en place de la convention citoyenne pour la transition écologique, une création d’Emmanuel Macron dévoilée le 25 avril. Son nom circulait déjà après la démission de Nicolas Hulot.